Suivez-nous

Musique

Eminem : couleur de peau, gen-Z… son message fracassant contre ses haters

Publié

le

Cette légende du rap US supprime son disstrack à Eminem après s’être fait détruire sur les réseaux sociaux
© XXL Magazine

Lors d’un nouveau couplet auprès d’Ez Mil, Eminem a glissé plusieurs messages explosifs contre ses détracteurs. 

Comme souvent avec Eminem, il faut attendre la sortie d’inédits pour le voir réagir à toutes les critiques qui le concernent. Et ce vendredi, l’artiste a signé son retour avec “Realest”, une collaboration en compagnie de la nouvelle signature de sa structure Shady Records : Ez Mil. Et le natif de Detroit en a profité pour régler ses comptes avec détracteurs. Et à plusieurs niveaux.

Dans un premier temps, l’artiste a ressorti les critiques sur sa couleur de peau et la place qu’il occupe dans la hiérarchie des meilleurs rappeurs de l’histoire. Il lance : «Ce n’est pas parce que je suis blanc qu’ils m’ont mis dans le top 5, c’est pour ça qu’ils ne peuvent pas me mettre au premier rang». Explicit. D’ailleurs, Eminem a aussi placé une rime contre Melle Mel, pionnier du hip-hop old school, qui avait énoncé des critiques similaires dernièrement.

Publicité

Aussi : «Je l’aime jusqu’à la mort» : la déclaration poignante de 50 Cent sur Eminem

Eminem : «La génération Z se comporte comme des experts du rap»

Plus loin dans son couplet, le rappeur ressort une vieille critique de Lord Jamar qui estimait qu’Eminem était «un invité dans la maison du hip-hop». Là encore, l’artiste n’a pas oublié : «Je suis un invité dans cette maison, mais je l’ai transformée en manoir.
C’est une expansion, je l’ai rendue gargantuesque. L’Angleterre, l’Allemagne, la France et le Japon sont dans cette maison. Même Dubaï, parce que ma musique, ils l’achètent».

Aussi, l’artiste n’a pas oublié de s’adresser à la génération Z, qui avait souhaité le faire censurer il y a deux ans. «La génération Z se comporte comme des experts du rap, fermez vos bouches, commence-t-il. Sal*pe, tu n’es pas sur cette planète depuis assez longtemps pour me dire comment le rap est censé sonner».

Enfin, pied-de-nez ou non, Eminem, qui a accompagné un boxeur au ring cette semaine, a conclu son couplet avec un nouveau fast-flow. Ces rimes supersoniques, qu’il ressort de manière ponctuelle ces dernières années, qui ne font pas toujours l’unanimité. D’ailleurs, le rappeur s’était confié lors d’un podcast sur les secrets de son couplet dans “Rap God”, qui caractérise le mieux cette démonstration technique.

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *