Suivez-nous

Musique

Face à Nekfeu, Jul et PNL : Ninho écrase la concurrence en terme de streams

Publié

le

Face à Nekfeu, Jul et PNL : Ninho écrase la concurrence en terme de streams

La SNEP a communiqué ce matin les chiffres de ventes en terme de streaming pour le premier semestre 2019 et Ninho est loin devant.

Le premier semestre de l’année 2019 a largement été dominé en matière de streams par un homme : Ninho. Le rappeur a surfé sur la concurrence sur cette période. Le Syndicat national de l’édition phonographique (SNEP) a communiqué les chiffres ce matin.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Lorsque l’on pense que le rap a atteint un nouveau sommet statistique, le Snep nous rappelle à quel point, en fait : non. On peut toujours faire plus. Voici donc des statistiques semestrielles publiées par le Snep, qui dévoilent les artistes les plus streamés de 2019. Surprise : les cinq premiers sont des rappeurs. Deuxième surprise : les chiffres sont complètement insensés. Et si on aime abuser des comparatifs entre PNL et Nekfeu, cette fois-ci, un certain Ninho vient s’adjuger la première place. Et tranquillement. Avec 430 millions de streams, il devance PNL (377 millions). C’est hallucinant. On aimerait dire qu’il ne s’agit pas d’une surprise, mais quand même : si Nekfeu n’a pu profiter que d’un petit mois (son album étant sorti en juin), Ninho fait quasiment près de 60 millions d’écoutes en plus que PNL. C’est plus qu’un outsider, vraiment. L’inévitable Jul arrive en troisième place tandis que Lomepal referme la marche, à la cinquième place. C’est d’ailleurs intéressant de relever le step-up de Lomepal qui en vient désormais à discuter avec quatre mastodontes de la scène hip-hop. Un nouveau statut, c’est clair et net. Visuel par @justin.noto

Une publication partagée par Interlude (@interlude) le

Avec 430 millions de streams, Ni’ devance PNL et leurs 377 millions de streams. Un peu plus loin, on retrouve Jul avec 301 millions d’équivalents. Derrière le trio, se trouvent deux rappeurs parisiens : Nekfeu et Lomepal.

Comment expliquer le raz-de-marée Ninho ?

Ninho, Jul, PNL et Nekfeu ont un point commun : ils ont tous sorti un album cette année. Mais comment se fait-il que Ninho ait autant d’avance sur ses confrères ? La réponse est simple. L’interprète de “Mamacita” a cartonné comme jamais en featuring. On vous fait la liste :  “Maman ne le sait pas”, “Kim Jong-il”, “Elle est bonne sa mère”, “Papers”, “Prêt à partir”, “Tel me” et le tout récent “Tes parents”. Le tout, ajouté à son album Destin, certifié double disque de platine. Un projet contenant des singles de platine comme “Goutte d’eau” et “La vie qu’on mène”. Un résultat qui, dans le fond, n’a rien de surprenant.

Concernant ses concurrents, leur place s’explique simplement de par leur (énorme) notoriété. Pour rappel, Deux frères de PNL est l’album ayant réalisé la meilleure première semaine de l’histoire du rap français. Également, l’album a réalisé le meilleur démarrage en terme de vente physique d’un projet de rap au monde. Rien que ça. Jul a lui aussi cartonné avec son album Rien 100 Rien et son double disque, La Zone en personne, sorti en décembre dernier.

Nekfeu et Lomepal, une réussite sur la durée

Pour Nekfeu et Lomepal, c’est le long terme qui a payé. Grâce à ce graphique (ci-dessous) que nous avons publié sur Instagram, on remarque bien que Nekfeu a réussi à cartonner semaine après semaine avec son album, Les étoiles vagabondes : Expansion. Malgré une première semaine d’exploitation en deçà des attentes, le Fennek a joué la carte de la régularité et de la longévité.

Lomepal aussi a usé du même stratagème. Cela ne vous aura pas échappé, le rappeur n’a rien sorti en 2019. Ainsi, l’interprète de “Trop beau” a cartonné grâce aux ventes de son superbe album Jeannine sorti en fin d’année dernière. Une sacrée prouesse en soi pour l’artiste.