Suivez-nous

Culture

Feldup parle du format phare de sa chaîne : «L’émission Findings va se diversifier»

Publié

le

feldup findings

Feldup s’est confié sur le format Findings et l’évolution de ce dernier qu’il prévoit d’exploiter différemment dans le futur.

Pour conclure cette année 2022, Feldup a répondu à plusieurs questions de ses abonnés dans le cadre d’une F.A.Q publiée sur sa chaîne YouTube. Si le vidéaste a dressé un bilan peu reluisant des douze derniers mois, malgré le cap du million d’abonnés franchi, il en a aussi profité pour parler du futur. «Je ne compte pas forcément trop diversifier ou créer de nouveaux formats, avoue Feldup. J’en ai pas vraiment l’envie. Mais en soi, l’émission Findings elle, va se diversifier». Format phare de sa chaîne YouTube, Feldup se réserve ainsi le droit de l’exploiter différemment dans le futur.

À lire aussi : Feldup revient sur ses début, «J’ai commencé en lisant des creepypasta».

Publicité

Feldup : «Je compte faire des Findings ou ça ne parle pas de trucs d’horreur»

«De base, l’idée de faire le format Findings, c’était que justement il n’y avait pas vraiment de format, poursuit Feldup. Je pouvais en faire ce que je voulais. Et, j’ai envie de beaucoup plus m’investir dans cette question. Faire des Findings IRL, des Findings enquêtes avec presque pas de format. Des Findings parfois même fiction, comme j’ai pu le faire dans le passé. J’ai envie que cette émission soit juste un fourre-tout de bizarreries, d’étrangetés et d’intérêt qui est vaguement lié à Internet et au monde de l’étrange et de l’horreur».

Mais Feldup a aussi envie de voir plus large. Et ne pas forcément se cantonner à l’horrifique : «Par exemple, je compte un jour faire des Findings ou ça ne parle pas de trucs d’horreur. Juste peut-être de culture Internet, d’un truc assez notable qui s’est passé sur Internet. Je compte faire ça un jour». Une chose est sûre : il est aujourd’hui devenu l’un des visages les plus séduisants du YouTube francophone. Et on a hâte de voir ce qu’il nous réserve pour la suite.

Dans le reste de l’actualité, Joueur du Grenier parle des vidéos sponsorisées : «J’en fais parce que je n’ai pas le choix».

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *