Suivez-nous

Musique

«Le fiasco du siècle» : grosse polémique après le concert “Game Over 2” à Bercy

Publié

le

«Le fiasco du siècle» : grosse polémique après le concert "Game Over 2" à Bercy
Photo : @marineggnd sur Twitter

Vendredi 20 décembre, les protagonistes de la mixtape Game Over 2 étaient censés se réunir sur la scène de Bercy à travers une soirée explosive. Mais rien ne s’est passé comme prévu, et ce sont les réseaux sociaux qui ont explosé après coup…

Demandes massives de remboursement, insultes sur les réseaux et polémique médiatique : le concert événement Game Over 2 fait définitivement jaser. Depuis vendredi, l’organisation subit les foudres des 9000 personnes présentes dans la fosse de l’AccorHotels Arena. En cause : plusieurs éléments, relayés par Le Parisien.

L’idée était pourtant alléchante : réunir les artistes de Game Over volume sur la scène de Bercy en guise de cadeau de fin d’année. Et la tracklist de l’opus sorti fin juin a de la gueule, réunissant la crème du rap actuel, de Ninho à Kaaris en passant par Dadju, Black M et Vegedream. Bref, près d’une quarantaine d’artistes promis lors de la soirée. Mais au final, que nenni.

À lire aussi : La première interview de Nekfeu par deux enfants hospitalisés

«Un fiasco total»

«Je crois bien que la seule chose qui a été bien faite par les organisateurs, c’est le choix du nom du concert», se crispe un internaute sur Twitter avant de détailler les problèmes du concert. Selon lui : des artistes annoncés finalement absents et une scène bondée avec 100 personnes en train de prendre des Snap.

«N’importe qui montait sur scène, il y avait de grosses tensions dans les loges, beaucoup d’artistes sont arrivés en retard, d’autres en ont eu tellement marre d’attendre qu’ils sont partis et n’ont pas chanté», raconte un manager pour Le Parisien. Et de conclure : «Un fiasco total».

Imbroglio autour de la programmation

Autre problème selon l’internaute : des artistes “inconnus” occupant la scène jusqu’à 23 heures, avant que quelques têtes d’affiche viennent chanter quelques rares morceaux, avant que le show s’arrête brusquement. En plein morceau, une voix-off de l’AccorHotels Arena a invité poliment les personnes présentes à se diriger vers la sortie, rallumant les lumières par la même occasion.

Concernant l’absence des têtes d’affiche promises, le premier sujet de mécontentement des spectateurs, le porte-parole de 50 K Editions assure que « Kaaris, Dadju et Black M n’étaient pas annoncés » l’affiche partagée par l’AccorHotels Arena et les vendeurs de billets pour annoncer le concert le laisse pourtant entendre en reprenant le visuel du disque Game Over 2. Le porte-parole avance aussi que « tous les artistes annoncés sont venus sauf RK, qui était malade, et Vegedream qui est parti au dernier moment en Côte d’Ivoire avec le président Macron ».

« Ninho, Gradur, Koba LaD, KeBlack et Alonzo étaient bien présents sur scène, ajoute cet organisateur. Ils sont passés en fin de soirée. » La faute aux grèves des transports, selon lui. Il relève également une sécurité «pas à la hauteur», administrée par Bercy, et non par «notre équipe de sécurité habituelle». Une version fermement contredite par Nicolas Dupeux, directeur de la salle, auprès du quotidien francilien, expliquant que ce n’était pas à l’AccorHotels Arena de gérer les artistes en backstage.

Une polémique qui ne mènera certainement pas vers un remboursement des places selon l’organisateur, mais par un dédommagement par de «beaux cadeaux» pour les détenteurs de places en carré or au cours d’une nouvelle séance de dédicaces, après l’annulation de celle de vendredi soir.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *