Suivez-nous

Musique

Indice par indice, la Ligue est-elle en train d’annoncer son album ?

Publié

le

« La Ligue », ce monstre à trois têtes du rap français. Youssoupha, Médine et Kery James sont liés par une vision commune de leur art et « ligués » contre ceux qui perçoivent l’expression « rap conscient » comme une insulte. Ils se soutiennent et s’invitent sur leurs albums respectifs. Quelques indices ici et là dans ces derniers laissent présager la sortie d’un autre album, mais cette fois, avec leurs trois visages sur la pochette.

« Le jour où j’ai arrêté le rap », c’est le titre du dernier morceau de Polaroïd Expérience, l’album de Youssoupha sorti en septembre dernier. On bute un instant sur ce verbe, « arrêter », on lance l’écoute : morceau fleuve, sombre, introspectif.

En plus de titre qui sonne comme un adieu de celui qui confiait au quotidien Le Monde s’être questionné si « ça servait encore de continuer », la position dans la tracklist et l’atmosphère du morceau nous font craindre la révérence façon « Et si c’était le dernier ? » de Diam’s.

Mais dans les dernières secondes de ce dernier titre, alors qu’on allait fermer l’onglet Spotify, on reconnaît une voix familière. Celle de Médine. On se raccroche à elle. Ce n’est pas encore terminé. « Youss, Médine à l’appareil. Hé gros, j’sais pas t’en es où dans tes projets, mais essaie d’me rappeler au plus vite. Avec le James, on a un truc à t’faire écouter. » On souffle. On analyse ce faux message vocal. On pense alors, peut-être, qu’il « arrête le rap » solitaire, le temps d’un album avec ses deux plus fidèles partenaires… Enfin.

« Et dis-moi c’est quand l’album de la Ligue ? »

Youssoupha a préparé méticuleusement le teasing du cinquième album de sa carrière. Il a d’abord posté une première vidéo, une session freestyle avec Malik. Sur la composition improvisée de son fils de 9 ans, il lance : « Et dis-moi c’est quand l’album de la Ligue ? », reprenant l’interrogation que lui adresse son entourage et ses fans lorsqu’ils le croisent. La question reste en suspend. Il n’y répondra dans aucun couplet. Mais elle est posée. Le parolier sait qu’il existe un public qui attend ce projet commun et il le fait savoir au reste du public. Une façon de nous dire : « Tenez-vous prêts. »

De nouveaux indices sur la tracklist de Kery James

« Le James » – pour reprendre le surnom donné par Médine sur la boîte vocale de Youssoupha – vient de dévoiler la tracklist de son prochain album « J’rap encore », qui sortira dans un mois, jour pour jour. Sur ce dos de pochette, un détail saute aux yeux. Bas de la liste, dernier titre : « Le jour où j’arrêterai le rap ». Les deux complices se sont forcément accordés sur cette phrase, où seule la conjugaison du verbe change (un détail à garder dans le coin de notre cerveau d’investigateur) , et sur sa place réfléchie dans l’ordre des titres. Médine va-t-il, à son tour, annoncer en musique sa « fin», afin de renaître, à trois, dans un projet en groupe ?

 

Crédit Photo : Instagram Kery James

L’autre indice, c’est cette photographie en noir et blanc derrière les titres listés en jaune. Comme pour Youssoupha, Kery James a transformé sa pochette en album photo souvenirs. Les identités visuelles “vintage” de leur projet se ressemblent. Et se rassemblent ? Peut-être sont-elles les premières pièces d’un puzzle qu’ils nous dévoilent progressivement depuis la sortie de leur morceau clipé #PLMV en avril dernier et qu’il nous faudra reconstituer. Une punchline de Deen Burbigo nous fait soudain espérer. « Trop de coïncidences = pas de coïncidence. »