Suivez-nous

Musique

Joueur du Grenier : de retour sur Twitch après son ban, il s’explique

Publié

le

joueur du grenier

Une semaine après sa suspension provisoire sur Twitch, le Joueur du Grenier a fait son retour, s’expliquant sur son ban.

Il est revenu une semaine plus tôt. Suspendu de Twitch pendant quinze jours après une blague en live avec l’équipe du lundi, le Joueur du Grenier avait immédiatement réagi à la décision sur X (anciennement Twitter). Quelques jours plus tard, après avoir favorablement répondu à un questionnaire soumis par la plateforme, le streamer a pu retrouver sa communauté. Sa suspension n’aura duré qu’une semaine.

En direct, il s’est moqué d’une sorte de “stage de rattrapage” façon Twitch. «Je crois qu’il y avait 18 questions en tout, explique-t-il, et il fallait avoir un minimum de neuf questions pour avoir une réduction de peine. Et ensuite, ta réduction de peine correspond à l’ampleur de ta “réussite”. Et comme, moi, j’ai répondu à tout bon sauf une, j’ai pu revenir en avance». Une méthode discutable, qui a d’ailleurs fait débat sur les réseaux sociaux, le Joueur du Grenier se moquant lui-même de certaines questions peu pertinentes.

Publicité

Grossièrement, même à son retour, le vidéaste n’est toujours pas d’accord avec sa sanction, alors qu’il a été banni en raison d’une blague jugée antisémite. «S’ils étaient venus me voir en me disant : “Bon, on a bien compris que c’est une blague, le truc, c’est que l’on n’a pas les ressources humaines nécessaires pour faire le tri entre ce qui est une blague, et ce qui est du vrai racisme sous couvert d’humour”, là en vrai, je me serais dit que ça fait chier, mais que je comprenais l’argument. Mais là, ils s’entêtaient avec leur “hateful content”».

Joueur du Grenier : «Le ban a été 100% décidé aux États-Unis»

Sa suspension avait été vivement commentée et critiquée par certains de ses confrères, dont Antoine Daniel. «En y pensant, c’est vrai que c’est paradoxal, puisqu’on jouait quand même à un jeu où on incarne des nonnes satanistes qui s’entretuent. Et ça, ça ne pose aucun problème», rigole-t-il. Aussi, au-delà de la décision elle-même, c’est aussi la durée de la sanction qui a été critiquée, sans avertissement préalable.

Sur ce point, le Joueur du Grenier regrette que les décisions soient prises depuis l’étranger. «Twitch France n’existe pas, indique-t-il. Le ban a été 100% décidé aux États-Unis. Twitch France n’a fait qu’entériner le ban, et c’est pour ça que je n’en veux même pas à la personne de Twitch France parce que la pauvre, elle n’a aucun pouvoir. Elle est là pour tamponner des décisions qui sont prises aux États-Unis».

Enfin, le streamer a aussi répondu à quelques autres commentaires. «J’ai vu des gens qui étaient d’accord en mode : “Mérité, c’était antisémite ce qu’il a dit”. Mais je ne comprends pas. Vous savez que OSS 117, ce n’était pas une comédie d’extrême droite, Rabbi Jacob, ce n’était pas une théorie fasciste. Si vous ne comprenez pas ce mécanisme de base de l’humour, c’est que vous n’êtes pas assez intelligents, je ne vois pas quoi vous dire d’autre».

Publicité

Aussi : Rémi Gaillard donne son avis sans filtre sur McFly et Carlito

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *