Suivez-nous

Musique

La 75e Session fustige les reposts de morceaux sur les plateformes de streaming

Publié

le

La 75e Session fait ses adieux au Dojo et à Saint-Denis

Sur Twitter, la 75e Session s’est plaint des reposts incessants de morceaux qui ne devraient pas figurer sur les plateformes de streaming.

C’est un phénomène qui a relativement pris de l’ampleur ces dernières années. Entre “Amnésie” ou “Tchiki Tchiki”, il est fréquent que certains morceaux fantômes vivent des allers-retours incessants sur les plateformes de streaming. Problèmes de droit ou volonté des artistes, toujours est-il que ces titres ne sont désormais plus prévus pour Spotify, Deezer ou Apple Music. Et y retournent donc parfois, au grand dam des rappeurs. Une mode que la 75e Session a pointé du doigt sur Twitter.

A lire aussi : les disquettes d’or de Népal sont vraiment devenues un disque d’or.

Publicité

75e Session : «C’est quoi l’objectif ?»

Alors qu’un fan de Népal constatait la publication de certains morceaux de La folie des glandeurs sur un compte n’ayant rien à voir avec 2fingz, la 75e Session a saisi l’opportunité pour donner son sentiment sur le phénomène. Et l’avis du label parisien n’est pas tendre : «Franchement vous savez dire pourquoi y’a des gens qui s’acharnent à repost ces sons sur les plateformes ? C’est quoi l’objectif à part prendre de l’oseille sur leurs dos et manquer de respect au choix des artistes ?».

D’autant plus que les morceaux ne sont jamais entièrement introuvables. Parfois postés sur YouTube, ou carrément disponibles en téléchargement légal et gratuit sur 444nuits.com concernant les morceaux de Népal, le geste n’est donc pas la meilleure idée pour aider les artistes. Et même si l’on se doute que cela part d’une bonne intention, le résultat reste le même, l’initiative n’étant pas forcément en accord avec la vision des artistes. Un phénomène de plus en plus récurrent, comme en témoigne le vrai-faux retour récent de “Amnésie” de Damso.

Publicité

Dans le reste de l’actualité, Saboteur Mixtape : le premier extrait est disponible, et c’est fort.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *