Suivez-nous

Musique

Laylow : son nouvel album serait étroitement lié à “Trinity”

Publié

le

laylow trinity l'étrange histoire de mr. anderson

Des indices relevés par des fans sur Twitter semblent montrer que L’étrange histoire de Mr. Anderson de Laylow est lié à ses projets précédents, dont Trinity. 

Le nouveau projet de Laylow défraye la chronique. Depuis la publication du court-métrage L’étrange histoire de Mr. Anderson, cet opus, prévu pour début juillet, cumule les théories et autres analyses sur les réseaux sociaux. Après avoir découvert un site imaginé par l’équipe de Laylow pour prolonger l’univers du film, les fans ont fouiné dans les anciens clips de l’artiste pour tenter de dresser des liens entre ses différents projets. Et ils ont trouvé de nombreux éléments.

Publicité

À découvrir également : Hippocampe Fou colle des affiches de ses DM avec Ninho et Jul pour son nouveau single

Laylow contre Mr. Anderson

Le plus intrigant semble être l’apparition similaire d’un personnage tiré du clip de “Mégatron”, que l’on retrouve ensuite dans le film L’étrange histoire de Mr. Anderson. L’actrice ne semble pas être la même, mais difficile de contester qu’il ne s’agit pas du même personnage. Autre point intéressant : tous les textes de Trinity sont crédités Jey Anderson, tandis que lorsque ce dernier est libéré de prison, il porte le même grillz que sur la cover de Trinity. Un fan poursuit en indiquant que «Mr Anderson dit qu’il a “trop honte pour nous montrer son visage” et sur la cover de Trinity on ne voit pas totalement le visage de Laylow». Intrigant.

Publicité

Ainsi, beaucoup d’éléments se chevauchent pour témoigner qu’il y a bel et bien un lien entre ce nouvel opus de Laylow et ses projets précédents. Reste à savoir comme celui-ci prendra forme : pour l’heure, on ne conserve que quelques indices désordonnés. On comprend que Laylow imagine une confrontation entre ses deux facettes artistiques, lui-même et Mr. Anderson, que l’on pourrait capter à travers de son costume du “Prince de Sang-Mêlé”, très inspiré de Double face. On trouve également des bribes le mettant en scène enfant : une imagerie qui détache de son univers digitale, d’autant plus inspirée de Tim Burton et l’univers fantastique. Bref, fascinant et prometteur.

Dans le reste de l’actualité, Netflix se félicite d’avoir ajouté un son de Laylow dans l’une de ses séries

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *