Suivez-nous

Musique

Avec “Ahou”, Lujipeka se risque en solo dans un monde torturé

Publié

le

Lujipeka fait son retour en solo avec le sublime "Ahou"

Exit Columbine, Lujipeka prend les rênes en solo avec son premier visuel “Ahou”, prisonnier d’une ambiance sombre. 

Le visage balafré, seul avec ses plaies au milieu d’un étendu désertique : Lujipeka puise dans la solitude et le déchirement pour parapher sa carrière solo. La moitié de Columbine quitte provisoirement son acolyte Foda C pour une plongée esthétique et crispante au fin-fond de son univers. L’artiste y traite de craintes et de peines, le tout saupoudré d’une mince autotune caractéristique de sa voix.

Le clip est bon. Très bon, arbitré par JulienVallon, dont le premier court-métrage a été présenté au Festival de Cannes. À la production aussi, Lujipeka s’entoure efficacement avec la triplette magique Junior Alaprod, SéKeyz et Heezy Lee. Le cocktail rend une copie efficace et désireuse d’en montrer un peu plus.

Lujipeka, la moitié de Columbine se lance seul

Ce visuel marque le début d’une nouvelle aventure pour Lujipeka, après une première étape couronnée de succès avec Columbine. Porté par trois formidables opus, le collectif rennais s’était déjà effrité dans sa dernière réédition au profit de plusieurs morceaux solos efficaces, où les deux artistes avaient pu dresser un premier croquis de leurs univers respectifs. Lesquels restent évidemment proches, mais emprunts à particularités, notamment dans l’utilisation de l’auto-tune, plus douce chez Lujipeka.

Ce premier extrait devrait ouvrir la voie à un projet en solo, pour lui, et certainement pour Foda C.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *