Suivez-nous

Musique

Lujipeka : l’histoire de “Poupée russe”, tout juste certifié single d’or

Publié

le

Lujipeka : l'histoire de “Poupée russe”, tout juste certifié single d'or
Clip de “Poupée Russe”

Lujipeka vient d’obtenir son deuxième single d’or en solo avec “Poupée russe”. Un morceau à l’histoire particulière.

Il s’agit du deuxième single d’or de Lujipeka depuis son lancement en solitaire. Après “Pas à ma place”, certifié début août, c’est “Poupée russe” qui s’est vu décerner la récompense des 15.000.000 de streams. Un morceau à l’histoire particulière, puisqu’il avait été teasé par l’artiste exactement 3 ans avant sa sortie.

Le 14 juillet 2018, alors que Lujipeka n’a même pas encore dévoilé son premier single solo, l’ex-membre de Columbine publie sur Instagram un extrait SoundCloud, qu’il annonce n’être sur aucun album. La piste est produite par Kiyane, déjà vu auprès du collectif rennais sur “Talkie-Walkie” ou encore “Château de sable”. Dès les premières secondes, on reconnaît facilement les notes de “Poupée russe”, qui a donc mis plus de 3 ans avant de sortir, le 15 juillet 2021.

Publicité

À lire aussi : Avec « L.U.J.I. », Lujipeka se la joue solo, mais reste bien entouré

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LUJIPEKA (@lujipeka)

Lujipeka : «C’est une manière de sensibiliser sur la santé mentale»

“Poupée russe” revêt une couleur particulière de par l’histoire qu’il raconte, en complète opposition avec la musicalité lumineuse et estivale du morceau. Un choix que Luji expliquait pour Vitav en avril, alors qu’il clôturait le festival Connexions. «Ce morceau raconte une histoire d’amour avec une personne qui souffre de troubles, raconte l’auteur de Montagnes Russes. C’est une manière de sensibiliser le public sur la santé mentale et de casser le tabou. Je traite ce sujet personnel et sensible sur une musique joyeuse et solaire. Je voulais jouer sur les contrastes pour parler de ce thème difficile qui me tient à coeur».

«Promis, on ira voir la mer» chante Lujipeka sur une instrumentale aux sonorités reggae. “Poupée Russe”, c’est l’histoire d’une femme malade. Probablement atteinte de troubles de la personnalité, dépeints par ce titre évocateur faisant référence à la matriochka aux différentes facettes. Quant à Lujipeka, il préfère rester à l’écart, conscient de la situation mais optant pour une attitude de déni. «Quand c’est la merde, je fais l’autruche».

Finalement, “Poupée Russe” reflète superbement l’univers de l’artiste, sombre et réflexif mais interprété avec une grande désinvolture. Peut-être le deuxième single d’or d’une longue liste ? «Long chemin depuis la version SoundCloud de 2018, a réagi Luji, qui fera son premier concert au Zénith de Paris le 31 mars 2023. On a bien fait de mettre 3 ans à le sortir je pense. Merci à tous, il fait chaud au cœur celui-là».

Publicité

Aussi : Orelsan explique finalement sa phrase “J’arrête le rap”

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *