Suivez-nous

Culture

Menacée de suppression définitive, la chaîne Re: Take joue sa survie contre YouTube

Publié

le

re: take

Ce lundi, la chaîne Re: Take a annoncé sa prochaine désactivation, appelant à la solidarité des internautes pour faire entendre sa voix auprès de YouTube. 

«Bon, Re: Take va disparaître». Ce sont en ces mots, sobres et alarmistes, que les deux créateurs de Re: Take, Maxime et Victor, ont annoncé la désactivation de leur chaîne YouTube. Après un troisième strike subi, cette chaîne de contenus d’anime parodiques, cumulant près de 900.000 abonnés, sera fermée à partir de ce vendredi 23 septembre, comme l’obligent les fermes conditions de la plateforme. Dans un dernier espoir, ils ont fait appel aux internautes, pour tenter d’interpeller YouTube «et de ne pas laisser un robot décider de notre sort».

Maxime et Victor ont ainsi publié un communiqué sur Twitter, couplé à une vidéo mise en ligne sur une chaîne secondaire (leur chaîne principale est gelée en attendant sa désactivation). Les créateurs ont d’abord rappelé l’historique de la chaîne, qui s’est régulièrement heurtée aux soucis de droits d’auteur. «Ça ne nous a jamais vraiment inquiété parce qu’on est accompagnés par des avocats, précisent-ils, et qu’on parvenait toujours à faire revenir la vidéo quelques semaines plus tard en notifiant les ayants droit avec un dossier solide».

Publicité

Aussi : Antoine Daniel réagit après ses propos sur Emmanuel Macron : «Je savais que ça allait faire parler»

Re: Take : «On est traités comme de vulgaires plagieurs»

La donne a toutefois changé dernièrement après le strike d’une parodie dédiée à Fullmetal Alchemist, une vidéo qui avait d’ailleurs subi des modifications après une première dépublication. Et les règles sont strictes : après trois strikes, la chaîne doit disparaître. Une sentence que Re: Take a du mal à entendre : «On est traités comme de vulgaires plagieurs, ajoutent-ils, alors qu’on s’est arrachés cinq ans pour faire revivre au sein de nos parodies, des oeuvres qu’on aimait et auxquelles on souhaitait avant tout rendre hommage».

Publicité

Leur message, cumulant 60.000 likes sur Twitter, cherche à entamer un dialogue avec YouTube pour éviter une suppression définitive. La chaîne Re: Take, créée il y a cinq ans, cumule au total près de 80 millions de vues pour 26 vidéos. Très appréciée, elle tourne en dérision les animes à l’aide d’un travail de doublage soigné et humoristique. Maxime et Victor ont également ajouté qu’en cas de suppression, le concept ne sera pas reconduit sur une autre chaîne : «On n’aura pas la force», concluent-ils, précisant que les opérations financières seront quasiment impossibles à trouver en repartant de zéro.

Aussi : Squeezie révèle la somme colossale de l’organisation du GP Explorer.

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *