Suivez-nous

Musique

Pourquoi Lomepal déteste son featuring avec Nekfeu ?

Publié

le

lomepal nekfeu à la trappe

Il y a 9 ans, Lomepal et Nekfeu se réunissaient sur “À la trappe”, l’un des premiers morceaux du Fennec et la première apparition de Lomepal. Un featuring imprévu.

À chaque fois qu’il en parle en interview, Lomepal ne s’avoue que très peu élogieux face à sa performance dans “À la trappe”, 9 ans plus tôt. Et ce, bien que le titre cumule près de 5 millions de vues et qu’il réunit pour la seule et unique fois en duo deux des artistes les plus talentueux de leur génération. On les retrouve dans le pur jus de ce que proposent L’Entourage et la scène parisienne à l’époque : un rap old school et des rimes (en partie) soignées, portés par une instrumentale qui transpire les 90’s, façonnée par DJ Lo’. On vous raconte son histoire.

Et aussi : Lomepal raconte le jour où il a fait écouter “Sur le sol” à sa mère

Lomepal devait simplement réaliser le clip

S’il ne fait pas partie de L’Entourage, Lomepal gravite autour du groupe, et notamment de Nekfeu, avec qui il était au lycée. Autour de lui, des potes commencent à se lancer de le rap, et il se met, à son tour, à écrire ses premières lignes. Problème : il va être propulsé sur le devant de la scène bien plus vite que prévu. En fait, à l’époque de “À la trappe”, Lomepal était en école de montage, à l’EMC, et il était monteur. C’est lui qui était en charge de la réalisation du clip, sans être prévu sur le morceau. «À la base je ne devais que réaliser le clip, et c’était Areno Jaz’ qui devait poser un couplet à ma place, racontait-t-il à l’époque au Rap en France. Ça ne s’est pas fait avec Areno, du coup j’ai écrit quelques lignes, vu que je grattais un peu de mon coté.»

D’ailleurs, à l’époque, Lomepal n’existe même pas, il rappe sous le nom de Jo Pump, une référence à une bande-dessinée de Hergé : Le testament de M. Pump. «Ce personnage adore la vitesse. Il meurt dès le début de l’histoire en explosant, car ça va trop vite. J’étais un peu hyperactif et j’adorais ce personnage !», développe-t-il auprès du média canadien La PresseLa métaphore en devient même symbolique, car visiblement, c’est Jo Pump lui-même qui est allé trop vite. En prenant place au côté de Nekfeu alors qu’il se reconnaît lui-même pas encore prêt, il expose son art fébrile à une visibilité immense. Et ça casse.

Et aussi : Lomepal parle de son grave accident de voiture avec Caballero : « Un gros traumatisme »

«J’étais nul dans ce morceau»

«J’étais nul dans ce morceau, je n’avais aucune attitude dans le clip, reconnaît-t-il à posteriori au Parisien. Je me suis fait défoncer dans les commentaires. Ça m’a blessé.» Et en effet, au côté d’un Nekfeu déjà populaire et charismatique, Lomepal et son rap un brin stéréotypé peine à maintenir le niveau. La cruauté d’Internet fait le reste : l’auteur de FLIP se fait vivement critiquer dans les commentaires, et laissera Jo Pump là où il a commencé pour reconstruire son personnage et devenir Lomepal. En plus de ça, l’échec lui a donné la rage nécessaire pour bosser son rap et créer l’un des univers les plus créatifs et barrés des années 2010.

«Quand le morceau est sorti et que j’ai pris les critiques négatives de partout, ça m’a fait tellement de mal… Mais en même temps, ça m’a donné de la rage pour écrire les morceaux d’après et, finalement, à devenir ce que je suis aujourd’hui, poursuit-t-il pour Swigg. C’est bien de commencer comme ça, par se casser la gueule.» Finalement, si les deux artistes ont participé ensemble à des morceaux collectifs, à l’image de “Le singe fume sa cigarette”, ils n’auront jamais réalisé de nouveau duo. «On verra bien un jour mais pour l’instant ce n’est pas prévu», concluait Lomepal pour Mouv‘ en 2019.

Et aussi : le jour où Vanessa Paradis a spoilé son feat avec Nekfeu

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA