Suivez-nous

Musique

Non, Nekfeu n’a pas été aperçu au meeting de Jean-Luc Mélenchon

Publié

le

nekfeu
© "Les étoiles vagabondes"

Plusieurs internautes ont certifié la présence de Nekfeu au meeting de Jean-Luc Mélenchon ce dimanche 20 mars. Rapidement relayée, l’information a été démentie par Doums. 

Il aura fallu près de 48 heures avant d’avoir le fin-mot de l’histoire. Ce dimanche, certains internautes ont certifié sur les réseaux sociaux avoir aperçu Nekfeu à la « marche pour la 6e République », le meeting de Jean-Luc Mélenchon ce dimanche à Paris. Plusieurs tweets ont été publiés quasiment au même moment dans l’après-midi, commentant la présence du rappeur. Mais aucune photo, ni autre preuve n’a été transmise permettant d’assurer la véracité de l’information. Malgré tout, les tweets sont devenus viraux et ont été relayés par plusieurs médias, entraînant, dans le même temps, des débats quant au supposée soutien du rappeur au candidat à l’élection présidentielle.

Nekfeu absent du meeting

Finalement, c’est Doums, proche de l’auteur de Les étoiles vagabondes qui a contacté la page AllTimeRap sur Twitter pour lui assurer que non, le rappeur n’était pas présent au meeting et qu’il n’était actuellement pas à Paris. Un démenti a finalement été posté, puis retiré en accord avec Doums, en raison des commentaires haineux qui grondaient parmi les mentions. D’autres médias, à l’image de Mouv, ont relayé le démenti face à l’information qui a pris une ampleur importante ce lundi (le terme « Nekfeu » a notamment passé la journée parmi les tendances Twitter).

Publicité

Impliqué politiquement via ses textes et parfois certains mouvements sociaux (il avait été aperçu à une manifestation des Gilets Jaunes en 2019), Nekfeu n’a pris aucune position à l’approche des élections présidentielles, dont le premier tour se déroulera le 10 avril. Plus que ça, le rappeur est particulièrement discret médiatiquement ces derniers mois, malgré une dernière semaine agitée, où il a été présent à trois reprises sur scène en l’espace de quelques jours, dont deux fois à l’AccorHotel Arena auprès de Laylow.

Et aussi : critique : “V” de Vald, un block-buster difforme

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *