Suivez-nous

Musique

On fait le point sur le clash complètement fou qui déchire Drake, Pusha T et Kanye West

Publié

le

On fait le point sur le clash complètement fou qui déchire Drake, Pusha T et Kanye West

Après que Pusha T ait attaqué Drake sur son morceau « Infrared », ce dernier a répondu avec une diss track virulente intitulée « Duppy Freestyle ». Le clash entre les deux est définitivement relancé.

Ce vendredi 25 mai, Pusha T dévoilait son nouvel album Daytona, la première sortie de l’été G.O.O.D Music qui s’annonce grandiose. Dans cet opus de seulement sept titres, figure le morceau de clôture « Infrared ». Sur ce morceau joliment produit par Kanye West, King Push fait un shoot out à Nas et à son deuxième album It Was Written, mais en profite aussi pour glisser une petite pique aux artistes utilisant des ghostwriters, tout particulièrement  Drake. Un aspect de sa carrière que lui reprochait également Meek Mill avant d’entrer en beef avec lui.

It was written like Nas but it came from Quentin”, que l’on peut traduire par “C’était écrit comme Nas mais ça venait de Quentin“.

Si vous connaissez le rappeur de Virginie, vous savez sans doute qu’il porte une attention toute particulière à ses textes. Rien d’étonnant alors à ce qu’un des meilleurs lyricistes de sa génération voit d’un mauvais œil ceux qui n’écrivent pas les leurs. Ce qui nous fait dire que le rappeur de Toronto est visé ici ? L’allusion de Quentin qui est en fait Quentin Miller, l’ancien ghostwritter de Drake.

Publicité

Mais bien sûr, vous n’êtes pas sans savoir que le clash entre Drizzy et Pusha T ne date pas d’hier. Pour l’exemple, souvenez-vous en 2012 avec le morceau “Exodus 23:1”. C’était Lil Wayne et Drake qui en prenaient pour leur grade.

Pusha rappelait le fait, qu’à l’époque, Drake avait signé plusieurs contrats avec Cash Money, des contrats stipulant entre autres qu’il devait verser une partie de ses revenus à Lil Wayne et Birdman. A raison  qu’il les sollicitait justement en tant que ghostwriters. Une absurdité selon Pusha T qui affirme en ravivant ce clash, que Drake ne mérite pas son succès planétaire, car il n’écrit pas lui-même ses textes.

Publicité

Drake contre-attaque

On attendait tous une réponse de Drake cela n’aura pas tardé. Moins de 24h après la sortie du morceau, le 6 God a à son tour dégainé avec un freestyle monstrueux intitulé « Duppy Freestyle ». Agressif et arrogant comme pas deux, il en profite également pour tacler Kanye West au passage en glissant une habile référence à son titre à succès « Father Stretch My Hands ». On ne sait pas si Drake a écrit lui-même cette diss track, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il tient une forme olympique.

« Je suis sous le choc, les nerfs, tu as eu l’audace […] Donc si tu me reproches de travailler avec quelqu’un d’autres sur quelques titres, que penses-tu du mec qui fait tes beats / J’ai fait des trucs pour lui, et je pensais qu’il n’en aurait jamais besoin / Le Père tout-puissant a dû le lâcher pour m’épauler moi (« Father had to stretch his hands »)[…] Tu n’es même pas dans le top 5 des artistes de ton propre label ».

Concernant Kanye West, il pointe du doigt sa récente collaboration avec Virgil Abloh, la tête de la ligne pour homme de Louis Vuitton :

Publicité

« Je ne pourrais jamais avoir un mec comme Virgil dans mon cercle et le tirer vers le bas sous-prétexte qu’il me rend nerveux. Je veux voir mes frères s’épanouir pour qu’ils visent toujours plus haut / Toi mec tu les empoisonnes. Je pense que c’est bien maintenant que les maîtres apprennent des leçons. »

Dans sa salve verbale, Drake n’a également pas épargné No Malice, le binôme de Pusha T du groupe rap Clipse :

« Ton frère a dit que c’était ton cousin. D’abord lui, après toi / Donc, tu ne rappe pas de ce que t’as fais, tu rap juste ce que tu sais. Tu n’as pas à avoir honte, il y a beaucoup de mecs qui font ce que vous faites / Il n’y a pas de Malice (No Malice) dans ton cœur, tu es un mec abordable. Mec, tu as peut-être vendu à des collégiens pour avoir des Nike et des Mercedes, mais tu agis comme si tu avais vendu de la drogue pour Escobar dans les années 80. J’avais un micro qui t’appartenait, mais la signature a disparu. Je pense que ça ressemble beaucoup à ce qui s’est passé ces derniers temps. »

« Je te promets que quand tu disparaîtras, on parlera de toi à la télévision. Et pour Quentin, mec, j’ai changé sa vie plus d’une fois. Il travaille d’arrache-pied et tu agis comme s’il avait fait le mec quand j’essayais de l’aider. »

En conclusion, Drake en lâche une dernière à Pusha T : “Dis à Ye’ qu’on va lui envoyer une facture étant donné qu’on vient de faire grimper tes ventes de 20 000. C’est sur Twitter que l’intéressé a répondu à son rival, en lui demandant d’envoyer cette fameuse facture.

Ce que ce dernier n’a pas manqué de faire rapidement. La facture en question publiée sur le compte Instagram de Drake réclame $100 000 à G.O.O.D. Music pour “assistance promotionnelle et réanimation de carrière”. Pusha n’aurait peut-être pas dû aller sur ce terrain-là…

Publicité

You’re welcome.

Une publication partagée par champagnepapi (@champagnepapi) le

Au-delà de ses attaques spontanées entre Pusha T et Drake, ce qui est intéressant, c’est que Kanye et Drizzy sortiront tous les deux leur prochain album au mois de juin. Pourquoi ne pas imaginer que Pusha T et son associé unissent leurs forces pour régler son compte au rappeur de Toronto ? Sur l’album de Yeezy peut-être ? Dans tous les cas, il y a fort à parier que cette histoire n’en restera pas là.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *