Actualités

SCH sur JVLIVS : « XXXTentacion m’a pas mal inspiré pour un morceau »

Publié

le

SCH à propos de JVLIVS : « XXXTentacion m'a pas mal inspiré pour un morceau »
Photo : Fifou / DR

Un an après Deo Favente, SCH revient avec un nouvel album JVLIVS, beaucoup plus personnel et introspectif, et se confie à Konbini sur son processus de création tout au long du projet. 

JVLIVS, troisième album studio de SCH sorti le 19 octobre, est un opus beaucoup plus mélancolique, écrit dans la douleur mais également très personnel, le titre étant son propre prénom Julien en lettre romaine. Dans un univers très mafieux marseillais, SCH reste fidèle à lui-même. Pour cela, il a même accompagné la sortie de son album avec un court-métrage du même nom “JVLIVS” sorti la veille où il se met en scène en tant qu’acteur dans une histoire de gangster entre Marseille et Palerme. Représentatif de son milieu d’origine, SCH est confronté constamment au milieu mafieux avec lequel il a grandi, l’ayant ainsi formé et construit. C’est pourquoi, le rappeur d’Aubagne n’échapperait pour rien au monde à cet univers ancré en lui et ainsi très présent dans sa musique.

Pour cet album, SCH s’est principalement inspiré de son quotidien et de son état d’esprit, ses émotions du moment pour écrire et enregistrer son dernier projet, mais pas que. Il avoue avoir été très sensible au rap produit par XXXTentation, et a puisé dans cet univers presque similaire au sien, il se confie sur Konbini :

“Je te dirais que XXXTentacion m’a pas mal inspiré pour un morceau comme “Le Code”. La vibe qu’il dégageait sur des titres comme “Moonlight” ou “Sad”, c’est exceptionnel. Ce sont des morceaux super forts et introspectifs.”

Les films, indispensables au processus de création

SCH explique également avoir été très sensible à certains films et séries qui l’ont aidé tout au long du processus de création pour JVLIVS. En effet, la série avant-gardiste “Black Mirror” lui a permis de faire un travail très spirituel, quête qu’il cherche tout au long de son album. Pour les plus anciens, les films comme “Soleil vert”, “Vol au-dessus d’un nid de coucou”, ou encore “Romanzo criminale”, “8 Mile” et “Get Rich or Die Tryin” ont également participé à l’élaboration et à la conception artistique du projet. En effet, les films aident et influencent bon nombre d’artistes, ce que confirme SCH :

“Je trouve que les films influencent beaucoup une vie. Je pars du principe qu’un film comme Scarface a envoyé en prison toute une flopée de ma génération. Les beaux films, les grands films influencent beaucoup. Je me rappelle, je devais avoir huit ou neuf ans, mon père regardait Seven, et je regardais avec lui. C’était trash pour mon âge.”