Suivez-nous

Culture

Après une nouvelle prédiction, un scénariste des Simpson s’avoue vaincu

Publié

le

simpson

Un ancien producteur et scénariste des Simpson, Bill Oakley, le reconnaît enfin : oui, les Simpson ont des dons prémonitoires. Cette fois, c’est trop gros. 

Au bout d’un moment, le secret était trop difficile à garder. Depuis quelques années, le programme Les Simpson est au coeur d’un interminable running gag : chaque fait d’actualité est mis en corrélation avec une scène de la série, accusée d’avoir prédit l’avenir. Et pourtant, corroboré par d’innombrables fake news, ce gag devenu culte, a été balayé à plusieurs reprises par différents scénaristes de la série. Mais cette fois, les preuves sont trop fortes. Bill Oakley, co-scénariste de l’époque, a été contraint d’avouer que tout ce qu’il se passait lors de l’année 2020 était tiré de la famille jaune, sous la pression d’une nouvelle vidéo.

Publicité

Parlons d’abord du coronavirus. Dans un épisode publié en 1993, une mystérieuse grippe d’Osaka, venue d’Asie, infecte Springfield. Près de 300 habitants sont touchés, rapporte le journaliste de la série, Kent Brockman. Évidemment, de quoi rappeler les débuts de l’épidémie du Covid-19, venue d’Asie, mais cette fois-ci depuis la Chine. Le sobre extrait, alimenté par de nombreux montages complètement fakes, avait déjà fait réagir Bill Oakley auprès du Hollywood Reporter, début mars : «C’était censé être une rapide plaisanterie. C’était censé être absurde que quelqu’un puisse tousser dans la boîte et que le virus puisse y survivre pendant six à huit semaine enfermé dedans. C’est de la caricature !»

Et aussi : Ces rappeurs qui sont passés dans des cartoons

Publicité

«Les épisodes sont si anciens que l’histoire se répète»

Mais désormais, une invasion de frelons aux États-Unis, également prévue par les Simpson pousse le bouchon un peu trop loin. Et le pire, c’est qu’il s’agit là du même épisode. En effet, ces derniers jours, les scientifiques américains s’avouent inquiets d’une invasion de frelons “meurtriers”. Dans ce même épisode, Marge à l’ombre, une foule manifeste devant le cabinet du Dr. Hibbert à la recherche d’un vaccin contre l’épidémie. Ils finissent par renverser un camion, désespérés, avant qu’un essaim d’abeilles tueuses ne s’échappe d’une boîte. Sur Twitter, pris à la gorge par une nouvelle vidéo alarmante, le scénariste a reconnu : «Ok, bien, je crois qu’on l’a fait». Les coïncidences étaient trop grosses avoue-t-il en approuvant un commentaire d’un internaute qui regrette qu’aucune leçon ne sera tirée de la situation, dans la fiction, comme dans la vraie vie.

Et en réalité, auprès du Hollywood Reporter, Bill Oakley donnait une explication plus simple à ces épisodes prémonitoires : «C’est surtout une coïncidence, car les épisodes sont si anciens que l’histoire se répète. Pour la plupart, ces épisodes sont basés sur des choses qui se sont passées dans les années 60, 70 ou 80 que nous connaissions.» Peut-être qu’en regardant les épisodes de la dernière saison, vous êtes juste en train de contempler le futur.

Publicité

Dans le reste de l’actualité, le coma artificiel des Simpson

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *