Suivez-nous

Culture

Dans les Simpson, la fin du “problème avec Apu” et les personnages de couleur

Publié

le

apu simpson

La décision des Simpson de ne plus faire doubler les personnages de couleur par des acteurs blancs force la fin d’un malaise qui durait depuis de nombreuses années. 

Il aura fallu un mouvement d’une ampleur internationale pour que la Fox se penche réellement sur la question. En fin de semaine, la chaîne américaine a décidé officiellement de ne plus faire doubler les personnages de couleur des Simpson par des acteurs blancs. «Nous allons de l’avant», a commenté sobrement la Fox. Ainsi, Hank Azaria n’interprètera désormais plus le personnage de Apu Nahasapeemapetilon, tandis que le Docteur Hibbert (doublé par Harry Shearer) ainsi que Manjula (Tress MacNeille) auront également droit à de nouvelles voix.

Cette décision, qui s’inscrit dans un contexte historique, suit l’évolution sociale impulsée par les cartoons américains. En effet, au-delà des Simpson, plusieurs séries d’animation ont pris des décisions similaires. Sur Twitter, l’acteur blanc Mike Henry a dit adieu à son personnage de Cleveland dans Les Griffin, de même que Kristen Bell dans Central Park ainsi que Jenny Slate dans Big Mouth. Tous seront remplacés par des acteurs de couleur, qui coïncident avec les personnages.

Et aussi : comment “Jurassic Park” peut-il être en tête du box-office 27 ans après ?

Les Simpson et le problème de la représentation

L’initiative amorcée par la Fox signe définitivement la fin du “problème avec Apu”, qui dure depuis près de trois ans. Cette fin, un brin forcée, étant donné le contexte actuel, avait d’ailleurs été déjà réfléchie par l’acteur Hank Azaria, quelques mois plus tôt. Rembobinons. En 2017, l’acteur et comédien Hari Kondabolu dévoilait son documentaire Le problème avec Apu, dans lequel de nombreuses personnalités indo-américaines évoquaient leurs difficultés autour des rôles stéréotypés. Les Simpson n’était pas exclut du débat, alors que le personnage d’Apu est doublé depuis 1990 par un acteur blanc à l’accent exagéré et caricatural.

«Apu est le seul Indien qu’on voyait à la télé, donc j’étais content d’être représenté quand j’étais enfant, expliquait Hari Kondabolu à la BBC. Et bien sûr qu’il est drôle, mais ça ne veut pas dire que cette représentation est correcte, ou juste. C’est là qu’on en arrive à l’aspect insidieux du racisme, parce que vous ne le remarquez pas, même quand c’est juste en face de vous.» Depuis la sortie du documentaire, scénaristes et producteurs des Simpson étaient restés plutôt en surface quant à la question. «Je crois que nous sommes à une époque, dans notre culture, où les gens adorent prétendre qu’ils sont choqués», avait avoué Matt Groening en avril 2018 au New York Times, précisant : «J’adore ce personnage, et je me sens mal qu’il ait pu faire se sentir mal d’autres personnes». Un temps, la rumeur de la suppression totale du personnage avait même éclot, comme le relayait le producteur Adi Shankar.

De son côté, Hank Azaria, doubleur d’Apu, précisait que les scénaristes ont pu «se moquer de tout le monde uniformément, sans se montrer vraiment blessants.» Il avait fini, toutefois, par annoncer l’abandon de son rôle à SlashFilm, en janvier, précisant que le destin du personnage appartenait à la production. «Tout ce sur quoi nous sommes tombés d’accord, c’est que je ne ferai plus la voix.» Désormais, la décision prise par la Fox semble accélérer cet abandon et également ouvrir de nouvelles perspectives quant à la représentation des personnages de couleur dans le cartoon américain. Et pour ce qui est des personnages stéréotypés, difficile d’y voir clair : Hank Azaria continuera, par exemple, de doubler le restaurateur italien Luigi Risotto.

Dans le reste de l’actualité, la saison 8 de “Brooklyn Nine-Nine” va être réécrite

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *