Suivez-nous

Musique

Josman, Lala &ce, Deeloc et Ahskidd : les sorties du 29 Janvier

Publié

le

josman MYSTR

Ce premier mois de 2021 arrive à son terme. Les rappeurs ne se sont pas arrêtés de produire pour autant ! Voici les sorties de la semaine.

Deeloc – BLOCAGES

Ce Vendredi, Deeloc a publié son premier gros projet, BLOCAGES. A côté des singles déjà sorti, on retrouvera les #Blocage 10 à 12, ainsi qu’une interlude avec “Pause”. La mixtape contient deux feats avec Key largo et Golden Boy Muj et est parfaite pour nous introduire dans l’univers de Deeloc. Le rappeur nous montre son aisance au mic et son kickage sur des grosses instrus trap. Avec le clip d’Enveloppe, il montre également ses ambitions de titres turn-up, convaincant l’auditeur à 100% ! Un artiste à suivre !

Publicité

Bakari – Panamera (feat. Sofiane Pamart)

“Panamera”, c’est le morceau ambiançant qu’on avait pas vu venir. Les paroles sont légères, adaptées à la prod et nappées d’autotune. La topline mélodieuse du refrain ne semble pas vouloir sortir de la tête de l’auditeur. Sur le titre, on retrouve également le pianiste Sofiane Pamart. Contrairement à ses habitudes, l’artiste nous joue ici une mélodie de piano joyeuse et optimiste. Mélangée aux batteries chaloupées et à des sonorités de cloches aiguës, l’instrumentale remplit parfaitement son rôle. Décontracté, assumé et maîtrisé, le produit final saura intégrer nos playlists de soirées rapidement. Le clip quant à lui, apporte tout autant un vent de fraîcheur avec un scénario original, insolite et captivant. A regarder.

Josman – MYSTR J.O.$

MYSTR J.O.$, c’est le premier projet de l’artiste entièrement confectionné avec son frère MYSTR. En effet, Josman a délaissé son traditionnel “Eazydew, petasse” au début des morceaux, afin de montrer le talent de sa famille. Sans aucun featuring, cet EP se concentre sur le plus important : le kickage pur et dur. Ainsi, on retrouve un Josman plus proche de son style d’origine, mélangeant à la fois egotrip brutal avec “F*cked up 4”, et des balades plus douces, autotunées, avec “Doré”. Cet EP sert également d’amuse bouche avant le prochain album de J.O.$, déjà en préparation. Le clip de “F*cked up 4”, publié Jeudi soir, convaint avec un beau jeu de caméras, donnant encore plus de force au titre. D’ailleurs, le rappeur avait parlé du projet en exclusivité avec Interlude, ici.

Publicité

Lala &ce – Everything Tasteful

Avec Everything Tasteful, l’ancienne membre du 667 nous livre un 15 titres riche et convaincant. On y retrouve pas moins de six featurings, qui ajoutent tous leur patte à l’univers de la rappeuse. Celle-ci avait, d’ailleurs, eu le droit à une apparition sur “colors” avec son titre “Parapluie”, présent sur l’album. L’univers de Lala &ce incorpore des mélodies planantes, décontractées et lentes, un peu à l’image des albums chopped & screwed. Toutefois, cela ne veut pas dire que tous les titres se ressemblent et sont monotones, au contraire. Lala &ce nous propose à la fois des mélodies plus joyeuses, et des titres plus sombres, un mélange parfait, flegmatique et maîtrisé.

Ashkidd – L’amour et la Violence

Ahskidd a su se faire désirer, faisant une pause dans ses sorties de projets, mais il est enfin de retour. Sur cet opus, le rappeur nous propose un beau mélange, sur des belles instrus. D’ailleurs, il navigue sur les styles. On retrouve, ainsi, aussi bien des titres qui semblent être directement sortis des années 80, des titres d’introspection intime, ainsi que des morceaux plus fidèles à son univers. D’ailleurs, le rappeur qui nous a tant habitué à son autotune sort de ses sentiers battus, en nous proposeant également des couplets sans effets. On retrouve Elia et MC Solaar en featuring. Globalement, le projet est très convaincant et, chose rare, l’album ne contient aucun titre “skipable”.

Publicité

Todiefor – Palpatine (feat. Alkpote)

Todiefor et Alkpote se sont unis pour nous livrer un des nombreux titres rap x house d’aujourd’hui. Contrairement aux deux autres morceaux, ici, la house est clairement dominante. Alkpote prend davantage le rôle d’un MC de festival que d’un rappeur, de quoi motiver l’auditeur à s’ambiancer. L’instrumentale est signée Todiefor. Le producteur n’a plus rien à prouver en termes de musique éléctronique, et nous le prouve bien sur ce titre. Cette production est également l’occasion pour les deux artistes de montrer qu’en 2021, ils seront présents sur la scène francophone

Michel – Nekete

Avec “Nekete”, Michel délaisse partiellement son rap sur des instrus de Deep House qu’il nous avait montré sur Le vrai Michel 1 et 2, pour des mélodies plus distordues et énervées. Le morceau commence sur une instru trap classique, avant de se transformer en son club pour le refrain. D’ailleurs, à la fin du clip, Michel reprend l’air de “Et si tu n’existais pas” de Joe Dassin, avec de l’autotune. Dans les visuels, le rappeur nous montre sa région natale avec une bande de jeunes qui fait les 400 coups. Si le boites de nuits étaient ouvertes, l’artiste serait déjà en train d’entamer la tournée des showcases avec cette création.

Mowdee – Je t’embête

Dans “Je t’embête”, l’inconscient du rappeur lui dit “T’es un artiste, montre leur”. Mowdee nous l’a montré avec ce titre. On a ici un mélange entre house et rap sans l’autotune. Mowdee nomme son style le “Gangst’house” et il nous convainc pleinement avec. Ainsi, on retrouve un kickage drôle sur un synthétiseur insolent. Le refrain rentre en tête, et le clip ajoute une belle note au titre avec un story-telling décallé et surprenant . Il s’agit du premier morceau de l’artiste rennais, et on ne lui souhaite que du bonheur pour la suite.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *