Suivez-nous

Musique

Les battles dans les coulisses de “8 Mile” d’Eminem que vous n’avez jamais vu

Publié

le

8 mile eminem

Derrière 8 Mile d’Eminem se cache un tournoi de battles méconnu, qui a permis à quelques figurants d’affronter le protagoniste du film. 

Voilà, 8 Mile a fait son retour sur Netflix. L’exceptionnel long-métrage de Curtis Hanson, dans lequel Eminem, mué sous les traits de B-Rabbit, grouille dans le monde des battles de Detroit, est un classique immuable du cinéma du début des années 2000. Mais derrière le film et sa bande-originale incontournable se dissimule une histoire peu connue. Et pour cause, elle s’est déroulée en dehors du long-métrage, précisément avec les figurants du film.

Disponible sur la version DVD de 8 Mile, parlons donc de ce tournoi de battle organisé par la production du film. Ainsi, sur le plateau de 8 Mile, plusieurs figurants ont été appelés pour se tester dans une compétition. Objectif : faire passer le temps, pendant les (très) longues journées de tournage, de 6 heures à 22 heures. «Je pense qu’ils ont fait ça juste pour garder le moral des figurants, parce que nous étions en train de fondre», racontait Marv Won, l’un des participants, à MTV il y a quelques années.

Et aussi : On a parlé au grand gagnant du “Godzilla Challenge” d’Eminem

Eminem interdit de rapper, et pourtant…

Car plus que participer à des petites battles en coulisses, les MC’s gagnants avaient un privilège inexorable : aller défier Eminem en personne. Le tout, capturé par les caméras du réalisateur, les scènes devant apparaître lors du long-métrage. Eminem avait toutefois une consigne : ne pas rapper, pour ne pas abîmer sa voix, nécessaire à des scènes plus importantes. Sous la requête de Curtis Hanson, il devait donc simplement mimer ses réponses.

Face à lui, Marv Won vient d’envoyer le couplet le plus périlleux de sa carrière et Eminem rappe, sans que l’on puisse l’entendre. Son adversaire sourit et le public se met à huer quelques secondes. «Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est que dans les moments où les gens croient qu’il mime, il rappait en fait, poursuit Marv Won. Son micro était juste éteint. Donc, je l’entendais rapper, mais je n’avais aucune idée de ce qu’il disait. Tout ce que je me souviens, c’est que, lorsqu’il a allumé son micro, il a dit : “Oh, j’ai quelques rimes pour toi, Marv. J’ai quelque chose pour ton gros cul”.»

Et aussi : Eminem a gâché sa relation avec Michael Jordan avec une blague nulle

«Le compétiteur en lui ne pouvait pas laisser passer ça»

Et là, le battle commence. Et Eminem s’avère être sans pitié : «Ce mec est tellement gros que je peux même pas voir ses yeux, quand il sourit». Au fond de lui, Marv pensait avoir quelques minutes de repos. «Quand j’ai envoyé mon couplet, la foule m’acclamait, poursuit-il. Mais le compétiteur en lui ne pouvait pas laisser passer ça.» Lui, comme plusieurs autres concurrents, sont passés sous les rimes hyper aiguisées du rappeur.

De son côté, Marv a pu revoir Eminem quelques temps après. «Quand je l’ai revu, il ne voulait pas me serrer la main. Je me suis dit : “Mais c’est quoi ça ?”. Et il m’a répondu : “Je veux ma revanche”», avant que son adversaire ne lui dise qu’il en avait pas besoin, qu’il était riche maintenant. Depuis, les deux artistes sont restés relativement proches. Preuve de la solidarité et de l’alchimie d’un même milieu, au moment du film.

Et aussi : Eminem publie une playlist de quarante sons pour vaincre le confinement

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *