Suivez-nous

Musique

Booba fait-il vraiment la promotion de Vald ?

Publié

le

booba vald

Tandis que le clash entre Booba et Vald bat son plein, ce dernier s’est félicité du coup de pouce promotionnel. Est-ce réel ? 

«Merci pour la promo», répète Vald depuis une dizaine de jours. Soit, depuis qu’il a décidé de répondre au tacle de Booba, s’embourbant ainsi dans une guerre par médias interposés. Comme d’autres avant lui, le rappeur d’Aulnay se vante de profiter des pics de Booba pour servir la sortie de son nouvel album, V, publié le 4 février. Et si l’artiste, accroché aux tendances Twitter depuis une bonne semaine, fait la une des sites d’actualité, peut-on pour autant relever un véritable effet bénéfique sur sa stratégie promotionnelle ? Étudions les différentes conséquences chiffrées de ce drôle de clash.

Vald : l’explosion sur les réseaux sociaux

C’était un samedi après-midi plutôt classique, dans le rap français, avant que Vald ne décide de s’exposer dangereusement aux interminables stories de Booba. Le samedi 12 février, l’auteur de V a en effet, sur Instagram et Twitter, fustigé le Duc, qui s’en était pris à lui quelques heures plus tôt. Une pique plutôt habituelle, puisque voilà un bout de temps que le pensionnaire de Miami éparpille des tacles appuyés à peu près sur tout le monde. Stromae, Orelsan ou encore ses ennemis coutumiers : Booba a plus de créativité pour ses montages que de réponses de la part des principaux concernés. Mais cette fois-ci, le V, ne s’est pas défilé.

Publicité

Le 12 février, le clash a été de plutôt courte durée : quelques mots d’oiseaux échangés, rien de plus. Mais déjà ce jour-là, les réseaux sociaux de Vald ont connu un boost inhabituel. C’est la semaine suivante, le 17 février, et alors que Vald s’est lancé dans une suite de stories pour charger le Duc, que ses réseaux ont explosé. Du 17 au 18 février, le nombre de nouveaux followers de Vald sur Instagram a grimpé de 1818%. Il a gagné plus d’abonnés ce jour-là que lors de la sortie de son album, une semaine plus tôt. Les internautes, qui ont bien compris qu’ils devaient s’abonner à l’un comme à l’autre pour suivre ce drôle de spectacle médiatique, ont suivi en masse l’auteur de « Anunnaki ». Lui-même s’est félicité du nombre exponentiel de vues sur ses stories. Et il n’a pas manqué de conclure chacune de ses tirades par un lien de redirection vers son album. Malin, le V.

Des streams réguliers, un intérêt sur YouTube

Mais du coup, parlons un peu musique : qu’en est-il des retombées commerciales pour Vald ? En analysant jour après jour les streams des cinq morceaux les plus écoutés de V, on n’aperçoit pas d’évolution significative d’un intérêt des internautes pour son nouvel opus. On relaye une très légère hausse le 18 février, au lendemain de sa réponse, mais sinon, rien de fulgurant. Pour ce qui est des « trous » sur la courbe, ils correspondent aux classiques baisses du week-end. Après, la brouille avec Booba a peut-être permis de rallonger dans une certaine mesure la durée de la hype de son nouveau projet. On remarque, notamment, que les écoutes de l’album se sont stabilisées lors de sa semaine d’exploitation. De là à en tirer une corrélation avec Booba ? Pas sûr : encore une fois, le phénomène est plutôt normal.

Sur YouTube, en revanche, c’est déjà plus intéressant. Le nombre de vues quotidiennes de sa chaîne a subi un boost logique le 5 février, au lendemain de la publication du clip de « Sur un nouvel album » : l’effervescence a atteint presque les 2 millions de vues sur la journée. Le 12 février, après sa première réponse, on constate une légère hausse, sans plus. En revanche, au lendemain de sa seconde réponse, la chaîne YouTube de Vald a de nouveau franchi le million de vues quotidien. Il y a donc bien eu une auto-promo efficace du V sur la journée, puisque son dernier clip « Sur un nouvel album » a même retrouvé les tendances de la plateforme, une dizaine de jours après sa sortie. Et ce, sans compter les divers extraits partagés par Booba, qui ont piqué la curiosité des internautes.

Bon, du coup, quelles conclusions en tirer ? Oui, Vald a bénéficié d’une promotion supplémentaire grâce à son clash avec Booba. Il a certainement même attiré un public qui n’avait jusque-là aucun intérêt pour son nouveau projet. Malgré tout, l’effet direct sur son album reste nuancé, et ce sont surtout ses réseaux sociaux qui bénéficient d’une attractivité nouvelle. Un boom d’ailleurs relayé jusqu’à sa communauté : la fan-page ValdPunchs, sur Twitter, a généreusement gonflé son audience depuis le début des hostilités. La promotion de Booba pour Vald, et réciproquement d’ailleurs, est bien réelle, au moins à court terme. Reste à savoir si l’énergie répandue dans une confrontation directe avec le Duc en vaut vraiment la peine.

Publicité

Aussi : Vald change la cover de “V” sur les plateformes streaming

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *