Cinq choses à retenir du clash de Pusha T Cinq choses à retenir du clash de Pusha T

Les TOPS

Les cinq choses à retenir du clash de Pusha T

Publié

le

Avec ce nouveau clash, Pusha T va encore plus loin. Voici ce qu’il faut en retenir.

En sortant Daytona, Pusha T savait pertinemment que Drake allait réagir à ses piques. Et il a vu juste. Le canadien a rapidement répliqué avec un morceau intitulé “Duppy Freestyle”. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas mâché ses mots. En s’attaquant minutieusement aux points faibles de Pusha T, on aurait pu croire que Drake allait sortir gagnant de ce clash. Du moins, c’est ce qu’on pensait avant d’entendre la réponse d’un Pusha T enragé. Dans “Story of Adidon”, le rappeur du Bronx sort l’artillerie lourde. Voici les cinq choses à retenir de ce clash.

1. Le blackface de Drake

C’est visuellement parlant que Pusha T frappe en premier. La pochette de son titre porte déjà préjudice à Drake. Cette photographie de David Leyes a été prise en 2008 pour la ligne de vêtements “Too Black Guys”. On y voit Drake tout sourire, grimé en noir. Cette pratique raciste appelée le “blackface” fait perdre de la crédibilité au rappeur avant même d’avoir entendu le son.

2. Son enfant caché avec une actrice pornographique

Quand le son est lancé, Pusha T l’est aussi et il n’y va pas de main morte. Il s’attaque à une rumeur que Drake a toujours nié. Apparemment, ce dernier aurait eu un enfant avec l’actrice pornographique Sophie Brussaux. Mais le rappeur ne semble pas vouloir assumer. Il n’aurait apparemment pas voulu reconnaître l’enfant.

“Adonis est ton fils (…),
Aime ce bébé, respecte cette fille,
Oublie que c’est une star du porno, laisse la entrer dans ton monde!”

3. Adidon, sa prochaine collaboration avec Adidas

Et dans ce clash, en plus de taper là où il faut, Pusha T fait des révélations. Dans le titre “The Story of Adidon”, Adidon serait le nom de la future collaboration de Drake avec la marque Adidas. D’après le podcasteur Touré, le rappeur a intentionnellement mentionné ce nom afin qu’il soit associé à ce morceau. Ainsi, avant même qu’elle ne soit sortie, Adidon est déjà sali par ce clash virulent.

4. Un pique sur son père

Pusha T s’en prend également aux innocents. En mentionnant le père de Drake, le rappeur le met en garde. Il ne veut pas qu’il se mêle de cette histoire. Ce clash est un tête-à-tête entre lui et son fils seulement.

“Dennis Graham stay off the gram, bitch, I’m on one”

5. L’évocation de la maladie de son producteur, OVO40

Après la famille, Pusha T continue à s’en prendre aux proches de Drake. Mais cette fois-ci, il ne s’agit plus de piquer. Il s’agit de blesser violemment. Le producteur de Drake, Noah Shebib alias OVO40 est gravement malade. Il est atteint d’une sclérose en plaques. Alors qu’il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre, Pusha T a décidé de s’en prendre à lui pour atteindre le canadien.

“OVO 40, voûtée comme s’il avait 80 ans, tick, tick, tick
Combien de temps lui reste-t-il ?  Cet homme est malade, malade, malade”

Le principal intéressé a répondu sur les réseaux sociaux. En toute simplicité, il fait remarquer à Pusha T que son clash a été publié un jour avant la Journée mondiale de la sclérose en plaques.

Si certains s’amusent toujours de ce clash entre les rappeurs, d’autres pensent que Pusha T est allé bien trop loin dans ses propos. Jusqu’où iront-ils ? On attend avec impatience la réponse de Drake.