Suivez-nous

Musique

Damso explique sa punchline sur Nagui dans “2 DIAMANTS”

Publié

le

damso nagui

Dans le titre “2 DIAMANTS”, une punchline de Damso citant Nagui a fait tilter de nombreux auditeurs. Le rappeur l’a expliqué, et la ponctuation est très importante. 

C’était l’une des punchlines les plus intrigantes de QALF infinity. Publié ce mercredi soir, le nouvel album de Damso déploie une écriture léchée, imagée et parfois très crue. Toutefois toujours très pointu dans ses références, le rappeur bruxellois a évoqué Nagui dans son titre “2 DIAMANTS”, avec la phrase : «Raciste comme Nagui, je ne changerai pas d’avis». D’abord relayée telle quelle, avec une ponctuation rédigée selon le flow du rappeur, la punchline a semé l’incompréhension : à quoi Damso fait-il allusion ?

Publicité

C’est finalement lui-même qui va apporter la réponse. Lors d’une annotation sur Genius, l’artiste a replacé la ponctuation de la phrase qui se révèle très importante : «Raciste, comme Nagui je ne changerai pas d’avis». En somme, l’animateur de France 2 n’est pas associé au mot “raciste” mais plutôt au fait qu’il ne changera pas d’avis. Damso l’a expliqué : «C’est par rapport à l’interview de Nagui dans laquelle il raconte le contrôle au faciès dont il a fait l’objet lorsqu’il avait 16 ans. Aujourd’hui il en a 58, il n’a rien oublié et son avis n’a pas changé. Je suis pareil, j’oublie rien.»

À découvrir également : la réaction géniale de Julien Beats sur Damso : «C’est un peu limite»

Publicité

Nagui : une interview datant de 2019

L’interview en question a été réalisée en 2019 sur le plateau de Ça ne sortira pas d’ici auprès de Michel Cymes. Nagui raconte l’une de ses arrestations lorsqu’il était plus jeune et qu’il s’est heurté au racisme. Il se souvient d’une interpellation par un policier lors d’un «simple contrôle». Le présentateur raconte : «Il prend un carnet, il note mon adresse. Il me rend mes papiers et là il me regarde et me dit : “Maintenant, je sais où tu habites sale bougnoule”.» À cette époque, Nagui avait 16 ans, et il avait décidé, sur les conseils d’un ami, de se rendre au commissariat, de parler à la hiérarchie pour que le policier en question soit sanctionné.

Il se souvient même d’avoir revu le policier en question deux ans après, alors qu’il roulait sans casque, toujours à Cannes, et qui l’avait interpellé, cette fois-ci, avec beaucoup plus de respect. Une anecdote touchante, qui a tout de même profondément marqué le présentateur. Une manière pour Damso, ainsi, de montrer qu’un acte raciste restera gravé dans les esprits toute une vie.

Publicité

Dans le reste de l’actualité, en un jour, Damso fait gonfler ses ventes avec “QALF infinity”

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *