Suivez-nous

Musique

Lous and The Yakuza révèle son morceau préféré de Damso : «Il me brise le cœur»

Publié

le

lous and the yakuza damso
© Colors / Ojoz

Dans une interview pour Booska-P, Lous and The Yakuza a révélé que son morceau préféré de Damso était “Exutoire”, de par sa sincérité.

À quelques semaines de la sortie de son nouvel album, Iota, Lous and The Yakuza a répondu à Booska-P sur ses goûts en rap. À l’occasion, elle a révélé que son morceau préféré de Damso était “Exutoire”, présent sur l’album Batterie Faible. Une confidence qui prend tout son sens lorsqu’on se penche sur le thème du morceau et le passif des deux artistes.

À lire aussi : On a parlé dilemmes, Damso et Naruto avec Lous and the Yakuza

Publicité

Damso : «Avant de signer, tu es vu comme un marginal»

«Il me brise le cœur, en fait. Ce morceau est hyper triste. Et c’est sincère, relève l’autrice de “Dilemme”, qui a récemment signé sur le label de Jay-ZJe trouve que la sincérité est frappante dans les détails. À un moment, il parle de sa boucle d’oreille. Il dit que sa barbe posait problème quand il demandait un travail». “Exutoire”, c’est le quotidien de Damso avant sa signature en maison de disques. Un quotidien marqué par la pauvreté et le racisme. «Avant de signer, tu es un peu vu comme un marginal qui fait une révolution à deux balles, expliquait le rappeur à Genius. On te dit que tu es très bon mais en pensant que tu n’iras pas plus loin».

«Gare centrale à la rue, j’étais locataire / Depuis, j’fais du sale, y’a plus de clémence / J’vis d’Universal et d’mes redevances» chante l’auteur d’Ipséité. Un morceau d’une cruelle intimité, qui n’est que le miroir de la relation des deux artistes. En 2020, Lous and The Yakuza confiait que Damso avait bouleversé sa vie alors qu’elle vivait encore dans la rue. «Damso ne saura jamais à quel point il m’a sauvé la vie avec un discours qu’il m’a fait sur un banc, à minuit, s’était-elle émue devant Brut. Et il m’a donné l’une des plus belles leçons que j’ai reçues de ma vie. Qui était : il faut demander de l’aide où on va t’en donner».

Lous and The Yakuza ft. Damso : une partie 2 ?

Pour Lous and The Yakuza, “Exutoire” raconte donc une histoire honnête et pleine de sens. «À chaque fois que quelqu’un fait une mélodie, je vois un chemin, poursuit-elle au micro de Booska-P. Et lui, c’est un zigzag. Et t’as l’impression que tu vas dans tous les sens et en fait, à la fin, t’arrives exactement où tu devais arriver».

Cette relation unique avec Damso avait donné naissance à la première connexion entre les deux artistes, une rencontre musicale évidente pour bien des raisons. Transcendants, lumineux, Lous and the Yakuza et l’auteur de Batterie Faible avaient enchanté leurs publics sur “Cœur en miettes”. Bientôt, on pourrait avoir le droit à une nouvelle pépite sur Iota. Le second album de la jeune Congolaise, prévu pour début novembre, devrait comporter un featuring intitulé “Loin d’ici”.

Publicité

Aussi : “Les Flammes”, la cérémonie dédiée au rap français se dévoile

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *