Suivez-nous

Culture

ZeratoR réagit à la “fracture entre les communautés Twitch” évoquée par le Joueur du Grenier

Publié

le

ZeratoR réagit à la “fracture entre les communautés Twitch” évoquée par le Joueur du Grenier

Après les déclarations du Joueur du Grenier, s’inquiétant d’une rupture entre les communautés Twitch, ZeratoR a réagi lors d’un live sur sa chaîne.

«J’estime ne pas être responsable de la fracture des communautés de mon côté, a déclaré ZeratoR, en live sur Twitch. J’ai toujours au contraire essayé de faire l’inverse». Peu de temps avant, le Joueur du Grenier évoquait sur sa chaîne un clivage entre deux communautés Twitch françaises, celle qu’il nomme la “communauté du lundi élargie” – dans laquelle ZeratoR est inclu – et un autre groupe composé du public de la KCorp, Amine, Billy, Gotaga ou même Squeezie, dans une moindre mesure.

«Je pense que ce que Fred (Joueur du Grenier) a oublié de préciser ou n’a pas réalisé, c’est qu’il s’agit surtout d’une fracture générationnelle, explique ZeratoR. On a des streamers qui parlent majoritairement à des plus de vingt ans. Et d’autres à des moins de vingt ans». Le vidéaste précise : «Je parle surtout des gens qui suivent et font du bruit autour de ces communautés. Il y a des gens qui regardent mes lives qui ont moins de 15 ans, je le sais. Et pourtant, la majorité de mes spectateurs ont plus de 25 ans».

Publicité

À lire aussi : ZeratoR parle de sa rencontre avec Élise Lucet : «Elle était ultra renseignée sur ce que je fais»

ZeratoR : «Je déplore que tous les streamers ne soient pas intéressés par le Z Event, une Z Lan ou le FFS»

Pour ZeratoR, il est clair que si les streamers ne se mélangent pas, les communautés ne se mélangeront jamais. Une problématique à laquelle l’initiateur du Z Event a déjà essayé de remédier, par son projet caritatif annuel ou encore par le FFS (Fight For Sub) et la Z LAN (compétition multigaming). «C’est pour ça que quand je fais des “WoWProgress”, j’invite une vingtaine de personnes qui ne sont pas forcément mes potes» ajoute ZeratoR.

Trackmania Cup, Marathonfinement, Mandatory via l’eSport… «On peut organiser des choses pour que les gens se rassemblent. Dans tous les cas, espère le vidéaste. Aujourd’hui, je déplore que tous les streamers ne soient pas intéressés par le ZEvent, par une Z LAN ou par le FFS. À une époque, il y avait tout le monde sur ces trois évènements. Maintenant, on n’y voit qu’une moitié des grosses communautés, ou un quart. Alors que je les organise exactement de la même façon. C’est vrai que ça rend un peu triste».

Mais ZeratoR se rend à l’évidence. Si cette année, quelques uns de ses compagnons habituels n’ont pas participé au Z Event, qui n’aura peut-être pas droit à une nouvelle édition, c’est aussi entre autre à cause d’une forme de lassitude. «Je ne comprenais pas trop comment ils pouvaient trouver de la lassitude auprès de quelque chose qui leur appartient. Ils font ce qu’ils veulent de leur live. Mais je ne peux pas en vouloir aux gens de ne pas participer. Il n’y a pas de fautif, en réalité. Chacun fait évidemment ce qui lui plaît», conclut ZeratoR.

Publicité

Dans le reste de l’actualité, Squeezie fait sa promo sur le live de Gotaga en se moquant de la polémique avec Fanta.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *