Suivez-nous

Musique

Disiz, Chanceko et Denzo : on écoute quoi aujourd’hui ?

Publié

le

disiz

Vendredi chargé dans les bacs : singles, projets et découvertes, cette première de juillet déploie un calendrier dense. Parlons-en.

On le répète : cette année, le rap ne prendra pas de vacances. Alors que le mois de juillet – et le retour du soleil ! – marquent le début de l’été, l’agenda de sorties ne se décharge pas pour autant. Au programme, un vendredi plein à craquer avec de belles surprises, des retours marquants et des projets immanquables. Faisons le tour.

Disiz – « Casino »

Ça aura été long, mais ça y est : Disiz est de retour. Trois ans après Disizilla, publié en septembre 2018, l’artiste a dévoilé un nouveau morceau intitulé « Casino ». Un clip l’accompagne d’ailleurs : délicat, frais, en compagnie de la merveilleuse Ophélie Bau. « Casino » est coloré et planant, emprunt à une riche musicalité. Il devrait s’agir du premier extrait d’un nouveau projet de Disiz, que l’artiste tease depuis de longs mois. Affaire à suivre.

Publicité

Denzo – La pépite

Denzo, voilà un nom qui devrait secouer la scène rap ces prochaines semaines. L’artiste déploie ce vendredi son premier album La pépite. Et la pépite, c’est lui, avec ses dents longues et son ambition tentaculaire. Très bien accompagné – Heuss l’Enfoiré, Jok’Air, Koba LaD ou encore Bramsito -, Denzo se dévoile sur un long-format de 20 morceaux. L’occasion de découvrir plus en profondeur un artiste qui fluctue entre de puissants bangers et une faculté déconcertante à naviguer en mélodie.

Makizar – « Trop loin »

Les portes d’un palace s’ouvrent et, à l’intérieur, ça dégénère. Pour son nouveau single « Trop loin », Makizar s’est envolé dans un monde à l’ambiance rock’n’roll où toutes les frasques sont permises. «On est parti trop loin», répète le rappeur en boucle, éclatant ses rimes sur les riffs de guitare qui accompagnent la production. Le clip, très visuel, déploie une multitude d’atmosphères cachées derrière chaque pièce. Surprenant et entêtant.

Publicité

Oumar – « Overdose »

Oppressant, terrifiant. Avec « Overdose », Oumar livre une pièce osée, où ses punchlines tranchantes refusent d’épargner les notes de piano qui glissent sous sa voix. Le visuel, entre flammes et gouttes de sang, prolonge l’ambiance définitivement lugubre que l’artiste parvient à installer. Comme un crescendo, le morceau monte en pression au fil de l’interprétation et finir par imploser, à l’image d’une overdose.

Kespar – « Panorama »

Bienvenue dans le monde futuriste de Kespar. Et c’est dans ce panorama de néons bleu et rose et d’impressionnants buildings que l’artiste a dévoilé son nouveau clip. Un morceau où il déploie toute son aisance technique, avec un refrain fredonné, plus mélodieux, et des couplets énergiques qui font trembler les murs de sa ville fictive. Une imagerie soignée que l’on retrouve jusque dans son EP Flex, publié ce vendredi. Six pièces s’y retrouvent, dont « Panorama », avec une cohérence ficelée autour de cette atmosphère futuriste et planante.

Publicité

Dantès – « Sur mon transat »

Coquillages et crustacées : l’été est arrivé. C’est dans un décor aussi délicieux que barré que Dantès a planté son transat’. Avec son écriture imagée, emmenée par un production catchy et rafraîchissante, l’artiste s’imagine en roi de la mer. Mais, n’est pas Poséidon qui veut et dans son océan déjanté, Dantès se la joue romantique. Le clip, très bien réalisé par le tandem Victor Halfen & Aurélien Thibault, est un petit souffle d’air frais marin.

Roms – Prendre

La planète Terre dans la main, lunettes de soleil sur les yeux : Roms est prêt à Prendre le monde. L’artiste se découvre autour d’un nouveau projet de 15 morceaux. Un voyage universel où il étend son immense palette artistique. De « Chat noir », lente ballade mélancolique à « El Mundo », titre énergisant aux teintes électroniques, l’artiste présente un monde riche et dense. À découvrir.

MadeInParis – « Dior »

Quelle douceur. Ces prochains mois, il faudra compter sur MadeInParis. L’artiste, qui a récemment rejoint l’écurie Epic Records France, laisse ses pensées défiler dans une ballade sensuelle. Durant légèrement plus d’une minute et demie, le titre est court, mais riche et voluptueux.

Publicité

Take A Mic – Indisponible

«Ça y est, on y est».  Take A Mic a mis fin à deux ans de silence avec son projet Indisponible. Le morceau s’ouvre sur une brûlante introduction drill, où l’artiste règle ses comptes avec ses détracteurs, en remerciant sa communauté. À partir de là, le projet laisse glisser la palette du rappeur, à l’aise sur à peu près tout. Chanceko, Franglish et Mister V viennent lui prêter main forte et renforcer l’identité d’un projet qui, dans son esthétique, prolonge l’aura de Innacessible, publié en 2019.

Chanceko – MALABOY

L’univers que Chanceko est en train de construire est fascinant. Avec Gaura, en 2020, il avait déjà brièvement teasé sur quatre morceaux un monde vaporeux. Son potentiel gonflé, l’artiste revient quelques mois plus tard, cette fois-ci avec un format plus ambitieux. MALABOY se compose de dix morceaux, avec comme seul invité Némir. On se faufile entre les vagues que glisse l’artiste, parfois spatiales, parfois glacées, parfois brûlantes. À découvrir.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *