Suivez-nous

Musique

Disiz not the end : La Peste est de retour en studio

Publié

le

Disiz not the end : La Peste est de retour en studio
Crédit photo Johann Dorlipo

Comme il l’a dévoilé sur son compte Instagram, Disiz est de retour en studio. 

« Encore un autre », commente-t-il sobrement. Et franchement, personne ne va s’en plaindre. L’homme aux douze albums est de retour aux affaires, comme il l’a dévoilé avec un nouveau cliché, en studio. Bonnet sur la tête, Disiz reprend du service un peu moins d’un an après la sortie de Disizilla, son dernier opus en date.

Ces derniers temps, l’artiste a joué la carte de la nostalgie sur son compte Instagram, principale source d’informations autour de l’artiste. Toujours avec une esthétique particulière, il repostait extraits et paroles de certains de ses titres, puisant son inspiration dans son immense discographie. En route pour le treizième.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

S T U D I O M O D E #EncoreUnAutre… #Spécial #DisizNotTheEnd

Une publication partagée par DISIZ / la peste (@disizfr) le

Le calme après la tempête ?

Voilà donc près de 20 ans que l’artiste enchaîne les aller-retours aux fourneaux. D’ailleurs, chacun de ses albums répond à une thématique différente, en fonction de l’humeur et la vie de l’artiste. Pour Disizilla, il laissait éclater sa rage à travers 16 morceaux cinglants, refusant de répondre à une ligne directrice commune, en dehors de l’explosivité.

Avant ça, Pacifique se voulait plus calme, plus tempéré. C’est, à en croire les différents posts de l’artiste, plutôt vers cet univers là que semble se diriger Disiz. Même si, comme il le précisait en interview pour Interlude, « ça n’a jamais été mon truc de faire deux fois la même chose ».

Ces récentes sorties indiquent tout de même cette ambiance océanique, saupoudrée de quelques paysages paradisiaques et instrumentales électroniques. En tout cas, sur Instagram tout est bien plus calme, un an après avoir connu de grosses secousses, liées à l’arrivée en grande pompe de Disizilla.

À LIRE
Disiz : « Je vais vous ramener les meilleures chansons du monde »