Suivez-nous

Musique

Le jour où Eminem a fait son meilleur concert

Publié

le

eminem proof concert 2003

Le 13 juillet 2003, Eminem se produisait au coeur du Ford Field, le stade de Detroit. Une performance historique à bien des égards, retenue comme l’une de ses meilleures en carrière.

Il y a 17 ans, Eminem donnait ce qui est considéré, encore aujourd’hui, comme le plus grand concert de sa carrière. À domicile, au coeur d’un Ford Field plein à craquer, l’artiste a récité près d’une trentaine de ses classiques. Chansons rarement produites en live, entrée iconique et clip promotionnel : bref retour sur ce show au début de l’été 2003, qui a fait vaciller Detroit.

Eminem débarque en Hummer avec Proof

En 2003, le Anger Management Tour bat son plein. Cette première tournée internationale d’Eminem, chargée de promouvoir l’artiste à travers le monde, durera une grosse partie du début des années 2000, avec quelques dates iconiques du néo-statut de superstar acquis par le rappeur à l’époque. Parmi ces échéances emblématiques, celle du 13 juillet 2003, au Ford Field de Detroit, qui marque le retour de Eminem dans sa ville natale après un passage en Europe et en Asie.

À l’époque, le Ford Field est flambant neuf : il a été inauguré quelques mois plus tôt, en août 2002. Il s’agit d’une énorme enceinte couverte, frappée du logo de Ford, qui fait écho à l’histoire de la ville. Elle accueille de nombreux sports, et peut cumuler jusqu’à 80 000 personnes pour les matchs de basket. Évidemment, la scène d’Eminem condamne une partie des spectateurs, et si les chiffres officiels sont impossibles à trouver, ce sont plusieurs dizaines de milliers de personnes qui sont, ce jour-là, venues assister à la performance d’Eminem.

Pour marquer son retour dans le Michigan, un court clip promotionnel est diffusé avant l’arrivée d’Eminem sur scène. On y voit Kwame Kilpatrick, l’ancien maire de Detroit. Eminem, accompagné de Proof, partent finalement en Hummer jusqu’au stade, avant que le clip ne donne lieu à la véritable arrivée des deux protagonistes au milieu du public du Ford Field. Ils ont pénétré au coeur de la foule, sur le toit du véhicule.

L’imaginaire autour de la performance d’Eminem

Eminem et son acolyte pénètrent dans l’enceinte pour interpréter “Square Dance”, qui ouvre le concert. Généreux, l’artiste interprètera 27 morceaux ce soir-là, et l’intégralité de la set-list est d’ailleurs à retrouver sur Internet. De nombreux guests ont également foulé la scène du Ford Field au côté du rappeur, dont les membres de D12, Obie Trice, et enfin 50 Cent, venu interpréter “Patiently Waiting” auprès de son hôte. Aussi, si la performance d’Eminem est devenue si iconique, c’est parce que l’artiste a interprété sur scène des morceaux normalement laissés de côté. Et notamment “Say Goodbye Hollywood”, qui n’avait jamais été rappé en live par l’artiste jusque-là, ainsi que “Rabbit Run”. De quoi imaginer Eminem prendre feu sur scène, devant plusieurs milliers de spectateurs, sur le rythme endiablé de “Rabbit Run”.

Comble de l’histoire, pour sceller l’imaginaire autour de la performance de Slim Shady : quasiment aucune captation du show n’existe. Malgré l’immensité de l’événement et la foule venue pour admirer Eminem, très peu d’images sont disponibles sur Internet, que ce soit des vidéos ou des photos. Seuls quelques rares clichés sont disponibles en farfouillant dans les archives de YouTube ou de Reddit, mais sinon, quasiment rien. De quoi forger la légende d’un concert mythique, qui tient sa réputation à ceux qui l’ont vécu.

À lire aussi : Kid Cudi raconte comment il a réussi à avoir Eminem en feat

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *