Dossiers

Kaaris est-il toujours capable de sortir un classique ?

Publié

le

A l’aube de la sortie de Or Noir Part 3, le rappeur fait face à l’un des plus grands défis de sa carrière. 

Kaaris est désormais sujet à beaucoup de débats. S’il a régné en maître sur le rap français avec les Or Noir Part 1 & 2, le “roi de la Trap” est critiqué suite à ses récents choix artistiques. Pourtant, le rappeur ne compte pas en rester là, puisqu’il a annoncé la sortie prochaine de Or Noir Part 3. Un choix de titre plus qu’ambitieux, risqué, et un rendez-vous avec l’histoire afin d’essayer de remettre les pendules à l’heure. Mais Kaaris est-il toujours capable de mettre tout le monde d’accord ? C’est la grande question que de très nombreux auditeurs se posent. Pour beaucoup, le scepticisme est de mise. Pourtant, l’artiste a encore d’innombrables atouts à faire valoir.

A jamais dans l’histoire du rap français

Très peu peuvent se vanter d’avoir marqué l’histoire de leur domaine. Kaaris a réussi à le faire, et dès son premier album avec Or Noir, publié en 2012. Un opus qui a influencé énormément d’artistes et qui a lancé un mouvement entier dans l’hexagone. Depuis, les sorties se sont enchaînées et le rappeur n’a jamais retrouvé les sommets. Il se concentrait tout d’abord sur la même méthode avec Le bruit de mon âme et Double Fuck, avant de changer radicalement avec Okou Gnakouri et Dozo. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux avoir sorti un classique indiscutable que d’en n’avoir sorti aucun. Il a prouvé qu’il était capable. Depuis, Kaaris a changé, tenté, raté pour certains, mais l’artiste a mûri, et devrait maintenant avoir une idée de quelle recette sera la plus efficace. De quoi faire taire les critiques.

Critiqué mais toujours vivant

Les critiques justement. S’il a beau être conspué depuis la sortie de OG, Kaaris n’a jamais perdu son niveau, et demeure un tueur au micro. Même au milieu de ses récents albums, il est capable de sortir des “Chaos”, “Blow” sur OG ou des “Dozo”, “Menace” sur Dozo. De quoi nous rappeler que, même s’il opte pour des projets plus musicaux, il est toujours un maître en performance pure, avec ses punchlines 5 étoiles et son flow tranchant.

Car au fond, si Kaaris a changé de direction artistique, ce n’est pas parce qu’il a perdu ses qualités, mais parce qu’il avait besoin de se réinventer, de changer une recette qu’il avait épuisée après Double Fuck. C’était aussi pour lui une volonté de s’ouvrir à un public plus large. Des décisions qui font suite à son changement de mode de vie. Devenu père accompli il y a quelques années, le rappeur s’est épanoui, a appréhendé la vie d’un autre angle, mettant de côté l’obscurité pour laisser entrer plus de lumières. Mais il a prouvé plus d’une fois qu’il était toujours à prendre au sérieux, notamment lors de ses collaborations.

Roi de la Trap… et roi des featurings

Que ce soit depuis ses débuts dans l’Underground à ses récentes collaborations, que ce soit avec des rappeurs peu connus ou avec les plus grands noms, Kaaris s’est toujours montré sans pitié. Déjà dans le passé avec Drix Stone & Alkpote sur “Trop Bad” ou sur “Mon rap” avec Profil douteux, il pliait les featurings, ne laissant que des miettes aux autres invités. Plus tard, il s’est fait remarquer avec la manière sur “Kalash” avec Booba, avant de confirmer sur d’autres collab’ telles que “Pas pareil remix” avec Seth Gueko, “Bouteilles et glocks” feat Dosseh, ou même “Arrêt du coeur” avec Kalash Criminel. En 2018 encore, Kaaris impressionne, notamment avec Sofiane sur “Empire“, ou il y a quelques jours sur “Il se passe quoi” invité par Mac Tyer. Convier le rappeur de Sevran est une valeur sûre. Et lorsque l’on écoute ses dernières apparitions, difficile de dire que les qualités de K2A sont obsolètes, tant il martyrise les instru et ses acolytes.

Un artiste polyvalent

Pour beaucoup d’artistes, c’est une force. Pour Kaaris, c’est aussi sa faiblesse. Prod’ Boom Bap, Trap, Afro, il peut poser sur n’importe quoi. Mais c’est en voulant prouver sa polyvalence que le MC a vu une partie de son public lui tourner le dos. Cependant, lorsqu’on sait tout faire, on peut reconquérir. Aussi, avec la sortie prochaine de Or Noir Part 3, le rappeur espère bien renouer avec ses fans de la première heure. Pour le moment, Kaaris n’a pas laissé savoir si Therapy allait participer au projet. Mais qu’importe. En collaborant avec d’autres producteurs, l’artiste est tout à fait capable de déterrer l’ambiance sombre d’antan.

Aussi, la question principale à se poser aujourd’hui n’est pas de savoir si Kaaris a toujours le niveau, il est évident que oui. Il est par contre plus légitime de se demander comment le rappeur arrivera à concilier son public de la première heure, fan de hardcore et de rap pur, et son audience récente, friande d’un aspect plus musical et léger. La deuxième option est qu’il abandonne délibérément ces derniers auditeurs, afin de se concentrer entièrement sur son premier auditoire. Après tout, le titre Or Noir Part 3 veut déjà dire beaucoup, et le premier single “Livraison” nous donne déjà quelques indications. De par les nombreux points évoqués, on peut donc avancer que oui, le rappeur est toujours capable, au vu de ses qualités indéniables, de sortir un classique. Mais le grand défi de K2A sera de trouver la bonne recette, celle qui relancera la magie de l’univers Kaaris.