Suivez-nous

Musique

Le jour où 50 Cent s’est retrouvé le corps criblé de balles

Publié

le

Il y a 20 ans, le 24 mai 2000, le rappeur 50 Cent s’est fait tirer dessus plusieurs fois. Retour sur les dessous de cette fusillade mondialement connue.

«C’est arrivé tellement vite que je n’ai pas pu riposter… J’ai eu peur du début à la fin», témoignait 50 Cent pour MTV. 20 ans en arrière, le 24 mai 2000, 50 Cent, de son vrai nom Curtis Jackson, s’est fait tirer dessus à neuf reprises devant la maison de sa grand-mère. Aujourd’hui on parle plutôt de cinq balles selon les dires de Shaniqua Tompkin, son ancienne compagne. Il n’en reste pas moins que cette tentative d’assassinat est devenue culte, et nous vous proposons d’en retracer les tenants et les aboutissants.

Et aussi, Le caricatureur de 50 Cent a été agressé par ses fans

Les causes de la fusillade

Cela faisait quelques temps déjà que 50 Cent n’était pas en très bonne entente avec l’un des membres éminents du label Murder. Inc : Supreme. La raison ? 50 Cent était soupçonné d’être lié au vol d’une chaîne appartenant à Ja Rule, l’un des MC en pleine expansion du label. Si les relations entre les deux individus n’étaient pas bonnes, un élément est venu définitivement mettre le feu aux poudres : la chanson “Guetto Qu’ran” que 50 Cent sort en 2000, issu de son premier album Power of the Dollar et produit par Columbia Records.

L’objectif de “Ghetto Qu’ran” est de rendre hommage aux gangsters du Queens qui ont bercé la jeunesse de 50 Cent. «De Gerald Wallace à Baby Wise, ne soyez pas surpris de la façon dont je jette librement le nom des gars», retrouve-t-on notamment dans les lyrics du morceau.

Le single trouvera un écho bien différent auprès des principaux concernés. Supreme est lui aussi cité, et il n’apprécie que très peu. «On ne parlait pas des types tant qu’ils n’étaient pas derrière les barreaux», déclarait-il dans le livre Supreme Team de Seth Ferranti. La pilule n’est pas passée, Supreme ne compte pas en rester là.

Et un certain 24 mai 2000…

«Vous ne sentez aucune des balles vous toucher, à cause de l’adrénaline, raconte 50 Cent dans un article de The Guardian. Tu essayes d’esquiver et de t’échapper. Je me suis dirigé sur le siège arrière. Nous avons conduit quelques blocs, il fallait se débarrasser du flingue, le jeter dans un égout. Ensuite nous nous sommes rendus à l’hôpital. Mais tout le long j’étais bien conscient et capable de parler.»

Le rappeur est touché à la jambe, aux mains, aux épaules… Et aux joues, lui arrachant une dent de sagesse au passage. Depuis, le MC emblématique du gangsta rap, ne rappe plus de la même manière. Sa diction a même changé, ce qui a donné ce caractère si particulier à son rap. 6 semaines avant de pouvoir se passer d’un déambulateur, et neuf mois plus tard, 50 Cent se rétablit. «Un fils de pute sournois mec, commente-t-il, toujours pour The Gardian, il ne m’a tout simplement pas fini.»

Mais qui est derrière tout ça ?

Car, si 50 Cent a refusé de communiquer avec la police après avoir été fusillé, il tiendra des propos diamétralement différents quelques mois plus tard. Il accuse ainsi Darryl “Hommo” Baum d’avoir tenté de le tuer. «Hommo m’a tiré dessus / 3 mois après il s’est fait descendre», déclarera-t-il dans Many Men en 2003. En effet, Darryl Baum sera retrouvé assassiné quelques temps plus tard, à noter qu’il était un proche de Mike Tyson.

Plusieurs théories circulent cependant, selon lesquelles Darryl Baum se serait fait assassiner pour une autre affaire. Il apparaît que cette tentative de meurtre est à incomber aux membres de Murder Inc., et plus particulièrement donc, de Supreme.

Changement de stratégie pour 50 Cent

En pleine convalescence, le MC apprend que Columbia Records ne souhaite plus continuer avec lui. La raison est plutôt simple : le label a peur. En plus de cela, Supreme tente par tous les moyens de provoquer un boycott général de 50 Cent. En 2002, Fifty dévoile malgré tout “Fuck You”, un titre dans lequel il règle ses comptes par le biais de la musique. L’idée du MC est de faire de faire résonner ce clash le plus haut possible afin d’en faire un moyen pour gagner en notoriété. Pour l’anecdote : 50 Cent n’avait pas écrit à l’avance “Fuck You”. Il est simplement arrivé dans le studio pour lâcher tout ce qu’il avait sur le cœur.

Le nom de l’album qu’il sortira l’année suivante (Get Rich Or Die Tryin’) va dans la même direction : 50 Cent est désormais prêt à tout pour gagner de l’argent. Cette fusillade est un moyen de promouvoir sa musique. Cette même musique lui permet de régler ses comptes tout en gagnant de l’argent. À noter que le MC est alors produit par Eminem et Dr.Dre. Dans ses morceaux et ses interviews, 50 Cent apporte de quoi démanteler Murder Inc., qui finira par complètement sombrer. 50 Cent sort totalement victorieux. Aujourd’hui, Supreme est, depuis 2007, en prison et purge une peine à perpétuité.

Et aussi, 50 Cent doit choisir entre donner un masque entre Dr. Dre et Eminem

Il y a 20 ans, 50 Cent était victime d’une sanglante fusillade qui lui a laissé des marques, mais qui lui a également ouvert les portes de la réussite. Qui pourrait aujourd’hui nier que 50 Cent est l’une des légendes vivantes de la scène rap mondial ?

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *