Suivez-nous

Musique

Le nouveau projet de Hamza n’est pas un nouveau projet de Hamza

Publié

le

Le nouveau projet de Hamza n'est en fait pas un nouveau projet de Hamza

Spotify s’est encore planté dans la gestion d’artistes éponymes avec Hamza. Conséquence : un terrible faux espoir mais la découverte d’un nouveau nom berlinois.

Mais qu’est-ce qu’il s’est passé sur la page Spotify de Hamza ce vendredi 12 juillet ? Rien de tout à fait normal, visiblement. En arrivant sur la home de l’artiste, on constate un nouveau projet intitulé Vérité. Derrière une cover esthétique et finalement cohérente avec l’univers du rappeur bruxellois se cachent quatre morceaux. Trois aux noms anglophones, un autre francophone. Bref, jusque-là, on se dit simplement que Hamza a préparé une jolie petite surprise estivale.

Maintenant, l’écoute des morceaux. Clim : ce n’est pas Hamza. Il s’agit d’une sorte de pop aux ambiances très smooth teintée d’une pointe de hip-hop. Sauf que l’artiste chante en anglais, et ce n’est définitivement pas le Sauce God. Le pire, c’est qu’on a même du mal à comprendre le nom du projet, Vérité, puis le dernier morceau de l’opus “La Musique Vérité”, sachant qu’il ne s’agit même pas d’un artiste francophone. Ça commence à faire beaucoup de questions.

Hamza, qui es-tu ?

Et si on tentait d’apporter des réponses ? La première semble plutôt évidente : Spotify a confondu deux artistes aux noms similaires et a intégré les nouveaux titres de cet Hamza inconnu sur la home du Belge. Après tout, ce n’est pas la première fois que la plateforme streaming choke de la sorte : Ninho ou encore Sofiane ont déjà vu des petites incrustes du genre. Rien de bien grave, excepté l’effet de surprise lorsqu’un morceau 100% électro démarre quand on croit écouter un nouveau titre de Fianso. Le temps que tout le monde s’en aperçoive, ces singles peuvent squatter plusieurs jours.

À LIRE
La fascination artistique de Hamza en cinq points

En fouinant un peu, on découvre que le Hamza (le faux) est un dénommé Hamza Beg, un artiste berlinois, aussi poète et réalisateur de film. Il n’a pas de page Spotify et a visiblement raccourci son nom pour se lancer dans ce qui semble être sa première production musicale. Et après tout, ce n’est pas mal du tout. Qu’il profite encore des quelques heures d’exposition que l’artiste francophone lui offre. Ironiquement, Hamza a également sorti un truc hier : le clip de son morceau “Validé”, extrait de son album Paradise, publié en début d’année.