Actualités

Lomepal : « Après la sortie de Flip, mon ex m’a rappelé et ma mère a pleuré »

Publié

le

Lomepal

Le rappeur se livre sans filtre pour une nouvelle interview.

Alors qu’il débute sa tournée dans quelques jours, Lomepal a fait visiter son appartement au journal Le Monde. Dans un dossier de trois pages au titre cependant douteux, le média peint un portrait du rappeur, en partant de ces premiers pas dans le rap au succès d’aujourd’hui.

Entre rap et variété

Après avoir évoqué sa passion pour le skate, Lomepal en est venu à ses origines italiennes et a parlé des personnalités qui l’ont influencé.

« Je ne parle pas italien, et mes idoles sont toutes américaines : Jim Carrey pour la folie des masques, The Strokes pour l’attitude, dont l’énergie m’inspire en concert. Et puis Eminem, l’un des premiers à mêler rap et chanson. Sa rage m’a soigné. Jusqu’en 2006, il était à moitié fou ; maintenant hélas, il n’est qu’à moitié con. »

Quelques paragraphes plus bas, il précise s’être “rapproché” de son père au fil du temps, avant d’expliquer pourquoi il aime jongler entre rap et chanson française. Une manière pour lui d’évoquer des thèmes sensibles plus aisément.

« Les rappeurs aiment trop occuper l’espace, combler les trous, La variété autorise mieux les silences, les sous-entendus. Flip aborde des sujets intimes : après la sortie, mon ex m’a rappelé, ma mère a pleuré… L’art doit pouvoir tout dire, même si ça fait mal. Mais c’est encore plus fort s’il reste des zones d’ombre. »

Il fait évidemment référence à la chanson “Sur le sol” où il déclare notamment « Tu t’es déjà dit que la mort de ta mère te ferait du bien ? Moi oui, pourtant qu’est-ce que j’l’aime ».

Une interview à découvrir intégralement ici.