Suivez-nous

Culture

Shepard Fairey en campagne contre Donald Trump

Publié

le

Shepard Fairey vs Donald Trump

Il y a quelques mois, on vous dressait le portrait de Shepard Fairey. L’artiste est de retour sur le devant de la scène, et cette fois, il proteste contre le nouveau président américain Donald Trump !

Souvenez-vous, en septembre 2016, nous avions publié un article sur le créateur de la marque Obey, Shepard Fairey. Très loin d’être sa seule réalisation, l’homme est aussi un grand artiste qui a travaillé pour des personnes de la plus haute importance. Il a notamment réalisé en 2008 la célèbre affiche “Hope” à l’effigie de Barack Obama à l’occasion de sa candidature aux élections présidentielles américaines.

Barack Obama Hope

Plus de 8 ans plus tard, l’artiste revient sur le devant de la scène en dérivant cette affiche, mais cette fois ci, non pas pour honorer le nouveau président, mais plutôt pour le dénoncer, lui et l’idéologie raciste qui est en plein essor aux Etats-Unis. En effet, à l’occasion de l’investiture de Donald Trump qui aura lieu vendredi, il a réalisé une série d’oeuvres reprenant pour lui les figures qui lui semblent représenter le peuple des Etats-Unis. Elles reprennent d’ailleurs toutes la phrase “We the People” (“Nous, le Peuple”) suivie d’une affirmation variant selon les affiches : “Are Greater Than Fear” (“Sommes plus fort que la peur”), “Protect Each Other” (“Nous protégeons les uns les autres”) et “Defend Dignity” (“défendons la dignité”).

Shepard Fairey Dignity Shepard Fairey Protect Shepard Fairey Fear

Mais l’artiste ne s’est pas arrêté à une simple diffusion de ses oeuvres sur internet. Sa volonté était de transformer ses affiches en une vraie vague de protestation. Il s’est donc associé à The Amplifier Fondation, une fondation qui lutte pour attirer l’attention sur des oeuvres qui dénoncent des problèmes de société. Ensemble, ils ont créé une campagne de crowdfunding, qui a permis de récolter plus de 1 million de dollars. Cette somme est actuellement utilisée pour imprimer les oeuvres de l’artiste et les distribuer pendant la cérémonie d’investiture, mais aussi pour payer les pages de pub de différents journaux le jour de la prise de pouvoir de Donald Trump (c’est-à-dire demain). Une belle façon de protester contre une montée du racisme et de la haine des autres aux Etats-Unis !

Si vous souhaitez télécharger ces oeuvres, elles sont disponibles gratuitement sur le site de The Amplifier Foundation.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *