Suivez-nous

Culture

“Breaking Bad” : Bryan Cranston a failli manquer la série à cause de… “Malcolm”

Publié

le

breaking bad bryan cranston

Bryan Cranston a confié que sa participation à Breaking Bad relevait d’un coup du destin de son agenda, dû à l’arrêt de la série Malcolm

Nous sommes au bon milieu des années 2000 et une série américaine mettant en scène une famille dégénérée gagne un succès absolument colossal. Initié dès janvier 2000, Malcolm est un pur produit du début de la décennie, avec ses coupes au gel typiques et son humour farfelu. Et parmi les protagonistes cultes du sitcom se dissimule un certain Bryan Cranston, interprétant Hal, le patriarche loufoque de la famille.

Publicité

Sept saisons ont été enregistrées, mais une de plus avait été envisagée. Et c’est cet agenda imprécis qui a failli coûter à Bryan Cranston son rôle de Walter White, dans Breaking Bad. «En 2006, Fox nous a dit : “Gardez les décors en place, nous pourrions faire une huitième saison de Malcolm”, raconte-t-il lors du podcast Smartless. Et tout le monde se disait : “Ouais ce serait génial !”.» Mais finalement, la chaîne a préféré conserver la septième saison comme la dernière, la jugeant parfaite pour conclure les aventures déjantées de la famille.

À découvrir également : Disney+ : plusieurs dessins animés sont désormais interdits aux enfants

Publicité

Bryan Cranston : «”Il veut vous voir à propos d’un nouveau projet appelé Breaking Bad”»

Les mois qui suivent, Bryan Cranston a alors reçu l’appel d’un certain Vince Gilligan qui planchait sur un nouveau nouveau projet. «”Il veut vous voir à propos d’un nouveau projet appelé Breaking Bad.”, se souvient l’acteur américain. J’ai donc lu le projet et je me suis dit : “Oh mon dieu, c’est incroyable.” Je l’ai rencontré, et il m’a dit: “Je veux transformer M. Chips en Scarface et je pense que vous êtes la personne parfaite pour le faire.”» De bonne augure pour trancher avec son personnage comique de Malcolm.

L’arrêt du sitcom américain a finalement permis à l’acteur de trouver l’un de ses autres rôles cultes de sa carrière. «Nous avons tourné le pilote de Breaking Bad en février et mars 2007. Donc si nous avions eu cette huitième saison de Malcolm, je n’aurais pas été disponible pour tourner ce pilote et quelqu’un d’autre vous parlerait là, aujourd’hui, à ma place.»

Publicité

À découvrir également : c’était donc vrai : Trump avait un “bouton à Coca light” à la Maison-Blanche

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *