Suivez-nous

Culture

Coronavirus : quelles conséquences sur la saison 4 de “La casa de papel” ?

Publié

le

coronavirus la casa de papel
IG @lacasadepapel

Prévue le 3 avril, la sortie de la saison 4 de La Casa de Papel est imminente. Une saison inédite et «chaotique», annoncée par Netflix, qui pourrait être contrariée en raison de l’épidémie du coronavirus. 

Et si le coronavirus venait (aussi) gâcher la sortie de la série non-anglophone la plus populaire de Netflix ? Alors, pas directement, non : la plateforme streaming n’a prévu aucun report de la saison 4. Heureusement. Mais le contexte actuel semble jouer des tours à la bande du Professeur, dont le retour, programmé le 3 avril, pourrait être plus sobre que prévu. Et ce, malgré l’annonce d’une nouvelle saison «chaotique», présentée par Netflix à travers un trailer explosif, chargé d’émotions, de violence et de suspens.

Et il faut dire que le géant du streaming ne lésine pas sur les moyens pour faire de La casa de papel son cheval de Troie. En 2019, à l’occasion de sa saison 3, la série avait profiter de tout une gamme de promotions spectaculaires. Déplacements des acteurs dans les grandes capitales européennes, affiches gigantesques placardées sur façades d’immeubles du monde entier (New-York, Buenos Aires), message vidéo du Professeur interrompant les pages de publicité (notamment à la Gare de Lyon à Paris) ou encore prise d’assaut des Unes des journaux papiers… Bref, une promotion millimétrée qui s’était achevée, en France, à la monnaie de Paris pour une avant-première VIP.

La casa de papel, une histoire européenne

Mais cette année, l’épidémie du coronavirus devrait forcer Netflix à revoir ses plans. Terminés les plans de communication grandioses, pour l’heure, qu’une simple ligne affichée dans le calendrier de sorties de la plateforme de streaming rappelle que les braqueurs masqués reprendront du service début avril. Pas d’interviews, de modestes apparitions dans les médias internationaux, et surtout, aucun show d’envergure à l’horizon.

Et pour cause, le bastion originel de La casa de papel, l’Europe, vit des heures noires. L’Espagne, terre promise de la série, est actuellement plongée dans un confinement à durée indéterminée, comme la grande majorité de ses voisins du vieux continent. Une actrice de la série, Itziar Ituna, alias Raquel Murillo, a même été dépistée positive au coronavirus. «Mon cas est léger, je vais bien», rassure-t-elle quand même sur ses réseaux sociaux. Toutefois, en précisant que le virus est contagieux et dangereux, et que ce moment de solitude est nécessaire et «solidaire».

Et cette «solidarité» internationale, si chère à la série d’Alex Pina, bouscule la communication d’un enjeu majeur de Netflix. En effet, La casa de papel constitue le plus gros succès non-anglophone de la plateforme streaming. Chaque sortie d’une nouvelle saison est un événement. Un an plus tôt, en août 2019, la saison 3 de la série originale a été visionnée plus de 34 millions de fois à travers le monde en une semaine. Un record pour une série non-anglophone et un argument pour miser gros sur chaque nouvelle sortie.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Aupa danoi!! Ofiziala da, bariku arratsaldetik sintomekaz nabil (sukarra ta eztul lehorra) eta gaur iritsi jaku azterneta epidemiologikoaren konfirmaziñoa. Koronabirusa da. Nire kasuan arina da ta ondo nago baina oso oso kutsakorra eta super arriskutsua ahulago dagoen jendearentzako. Hau ez da tontakeria, izan konsziente, ez hartu arinkeriaz, hildakoak dauz eta bizi asko jokoan eta ondiño ez dakigu noraiño helduko dan kontua, beraz, arduratsuak izateko txertoa ipinteko garaia da danon hobebeharrez. Elkartasun garaia da! Etxean geratzekoa eta babestu besteak! Orain 15 egun berrogeialdi eta aurrerago ikusiko da✊❤.Zaindu zaitezte!!😙😙😙😙/ Hola a tod@s!! Ez oficial, desde el viernes por la tarde tengo los síntomas (fiebre y tos seca) y hoy nos ha llegado la confirmación del test epidemiológico. És coronavirus. Mi caso es leve y estoy bien pero es muy muy contagioso y superpeligroso para la gente que está más debil. Ésto no es tontería, ser conscientes, no lo tomeis a la ligera, hay muertos, muchas vidas en juego y aún no sabemos hasta donde va a llegar ésto por lo que ha llegado la hora de ponerse la vacuna de la responsabilidad por el bien común. Es tiempo de solidad y generosidad! De quedarse en casa y proteger a los demás. Ahora me tocan 15 dias en cuarentena y después ya se verá✊❤! Cuidaros mucho😙😙😙😙/ Olá galera! Ez oficial, desde sexta-feira à tarde tenho sintomas (febre e tosse seca) e hoje recebemos confirmação do teste epidemiológico. É um coronavírus. Meu caso é leve e estou bem, mas é muito muito contagioso e super perigoso para pessoas que são mais fracas. Isso não é bobagem, esteja ciente, não leve a sério, há mortos, muitas vidas em jogo e ainda não sabemos até que ponto isso vai dar, então chegou a hora de ser vacinado pela responsabilidade pelo bem comum . É um tempo de solidão e generosidade! Ficar em casa e proteger os outros. Agora tenho 15 dias em quarentena e depois será visto✊❤! Cuide-se😙😙😙😙 #etxeangeratu #yomequedoencasa #quedatencasa

Une publication partagée par Itziar Ituño (OFIZIAL) (@itziarituno) le

Documentaire, trailers, mais pas de très haute définition ?

Et quid de la haute définition ? À l’aube de la sortie de la saison 4 de La casa de papel, Netflix, tout comme YouTube, a été contraint de réduire la qualité de ses contenus. Invités par la Commission Européenne à prendre des mesures pour réduire la haute définition et ainsi limiter leur trafic, les géants ont répondu par la positive. Afin de pallier les difficultés liées à l’éventuelle saturation du réseau, Netflix doit désormais diminuer sa diffusion de contenus très haute définition.

«Netflix a pris la décision de réduire son débit sur l’ensemble de ses flux en Europe pour une durée de trente jours. Selon nos estimations, cela représente une baisse d’environ 25 % du trafic, tout en maintenant un service de qualité pour nos abonnés », a indiqué un porte-parole de Netflix, relayé par Le Monde. Une nouvelle qui n’est pas de bonne augure pour l’arrivée imminente de la quatrième saison explosive du show espagnol.

Pour l’heure, dix jours avant l’échéance, Netflix poursuit la réalisation de son cahier des charges avec la publication de teasers centrés autour des acteurs de la série. Une courte bande-annonce, d’un peu moins d’une minute, a également été publiée pour faire monter la pression. Aussi, quelques rumeurs indiquent qu’un documentaire serait greffé à la sortie de la saison 4, chargé de plonger le spectateur dans les coulisses de la série. De nombreux thèmes seraient abordés : la signification du chant italien “Bella Ciao” devenu viral, le phénomène des masques Dali ou encore le choix du casting.

Une promotion classique, bien loin des coups de com’ énormes de la saison 3. Il ne reste désormais que dix jours, le compte à rebours est lancé.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *