Suivez-nous

Musique

Au Japon, le film d’animation “Demon Slayer” pulvérise le box-office

Publié

le

demon slayer film

Dévoilée au Japon vendredi 16 octobre, la suite de Demon Slayer enregistre des scores faramineux au box-office japonais. Le témoin d’un manga événement. 

Demon Slayer : Le Train de l’infini emporte tout sur son passage. Sorti en salles au Japon depuis le 16 octobre, ce long-métrage, qui prolonge l’histoire du manga Kimetsu no Yaiba, a écrasé la concurrence au box-office national. Réalisé par Koyoharu Gotōge, le film d’animation a rapporté 12 millions de dollars lors de sa première journée d’exploitation. Plus que ça, à l’issue du week-end, le long-métrage avait quadruplé son score, portant son total de recettes à 44 millions de dollars. Comme le rappelle Variety, le deuxième volet de La Reine des neiges, dévoilé fin 2019, avait enregistré 30 millions de dollars sur la même période.

Demon Slayer surpasse One Piece

Des chiffres hallucinants qui témoignent surtout de l’exceptionnel engouement qui entoure Kimetsu no Yaiba. Celui-ci, narrant l’aventure de Kamado Tanjiro, qui cherche un moyen de rendre à nouveau humaine sa petite sœur Nezuko après qu’elle soit devenue une démone, dispose d’une histoire très particulière. En effet, les ventes du manga papier sont longuement restées très intimistes, avant d’exploser à la sortie de la série animée, produite par le studio ufotable entre avril et septembre 2019 au Japon.

En avril 2020, Oricon précisait même que Demon Slayer avait surpassé One Piece au record du nombre de mangas écoulés lors du année fiscale avec 38 191 494 exemplaires, alors qu’il restait encore 31 semaines ! Depuis, le total a nécessairement gonflé, et démontre l’attente qui planait autour de Demon Slayer : Le Train de l’infini. En effet, le long-métrage n’est pas une adaptation du manga, mais bien sa suite, directement imaginée en série animée. Un véritable événement au Japon.

Publicité

Dans le reste de l’actualité, la drôle d’histoire d’un footballeur pro littéralement devenu Goku

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *