Suivez-nous

Musique

Doums parle des achats de streams : «À part mon équipe, beaucoup sont dans la sauce»

Publié

le

DOUMS ACHATS STREAMS

Sur son compte Twitter, Doums a brièvement évoqué les achats de streams dans le milieu du rap après avoir été coupé lors d’une interview de GQ

«Dommage, GQ ils ont coupé quand je parle d’achats de streams», lance Doums sur Twitter. Et voilà comment le membre de L’Entourage a attiré la curiosité des internautes. Après avoir participé au concept du célèbre magazine, où il doit “juger” le rap français, Doums a regretté qu’une partie où il évoque les achats de streams dans le milieu ait été coupée.

Sans citer de noms, ni qu’on puisse deviner de qui il s’agit, Doums a précisé que, «à part mon équipe, beaucoup sont dans la sauce». Et d’ajouter : «En même temps, ça rapporte plus d’argent que ça coûte. Force à vous les mans. Je préfère faire mes 500k par mois avec aucun achat, je crois que je me fais vieux.»

Doums : «Force à vous les mans»

Et si les fans de l’artiste ont tenté de décrypter le message, Doums est finalement parti sur autre chose, laissant les internautes à leur interprétation. Ce dernier reste l’un des rares rappeurs a avoir évoqué le business des achats de streams qui reste très opaque dans le milieu.

Outre quelques spéculations et rumeurs, aucune information consistance a fuité permettant d’évaluer qui achète, et à quelle échelle. Et à un fan d’avoir le mot de la fin : «Arrêtez, on les connait tous les rappeurs dans la sauce… C’est une stratégie Marketing comme une autre et ça rapporte. Mais les chiffres de vente ne veulent plus rien dire depuis longtemps».

Dans le reste de l’actualité, sur fond de subliminal envoyé dans l’introduction de Freebase vol. 4, le ton monte entre Ateyaba et Kekra par réseaux interposés. Zoom. 

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *