Suivez-nous

Interviews

Rencontre avec Chromatik, avant leur show à La Bellevilloise

Publié

le

Dans le cadre de la sortie de leur 2ème EP intitulé Colors (que vous pouvez dès à présent écouter ici) Hip-Hop infos France a eu la chance de partager un moment avec Chromatik juste avant leur concert à La Bellevilloise. Composé de 7 personnes, Carl (guitariste), Léo (Hi LevelZ, MC du groupe), Hugo (batteur), Lucas (trompettiste), Teddy (bassiste), Sarkis (clavieriste) et Maxime (saxophoniste) le groupe nous a parlé de sa constitution, de ses projets et de ses différentes influences musicales.

Pour les gens qui ne vous connaissent pas, est ce que vous pouvez vous présenter ?

Hugo : Nous c’est CHROMATIK, on est un groupe de 7 personnes. Notre formation musicale, c’est un MC et des musiciens concrètement. On vient de Paris et sa banlieue, ça fait 2 ans maintenant qu’on joue ensemble. Carl à la guitare, c’est le boss, il se charge de la composition et surtout des trucs chiants genre démarchage, administration etc. C’est Carl le chef, et nous on est ses sbires (rires).

Comment vous est venu ce projet de groupe?

Carl : C’est venu du fait que j’ai fait une composition pour Jonathan – qui à réalisé notre clip (Full Mojo NDLR) – il y a 2 ans et demi 3 ans, et c’est justement le premier titre qu’on a enregistré avec CHROMATIK, j’avais collaboré avec Leo (le MC du groupe) et à ce moment là je me suis dit qu’il fallait que je crée un  groupe de Jazz/Hip-Hop. C’est venu comme ça, après on s’est tous rencontrés dans différents projets, et puis les liens se créent de plus en plus au final.

Donc du coup, Jazz/Hip-Hop c’est vraiment votre style ?

Carl : C’est ce qu’on fait, c’est très large c’est vrai.

Hugo : Oui c’est ce qu’on fait, tous les musiciens ont une formation jazz, dans le côté un peu scolaire conservatoire tout ça.

Et vos inspirations ce serait qui ?

Un peu tout le monde : Snarky Puppy, Electro Deluxe, Hocus Pocus, Robert Glasper, RH Factor, Panam Panic, ce style là .

Léo a.k.a Hi LeveLz : Chacun a ses trucs aussi, Hugo va écouter plus de hip-hop que Carl et moi aussi, Sarkis plus de l’éléctro, Teddy écoute pas mal de gospel, après on a tous des couleurs différentes en fait. Les jumeaux (Maxime et Lucas, Saxo et trompette ndlr) jouent aussi dans des groupes de Reggae, ça ratisse large après mais le tronc commun ça reste jazz et hip-hop.

Question plus pratique, comment ça se passe quand on a un projet indépendant comme ça, pour enregistrer, se produire, vous n’avez pas de manager ?

Carl : En autoproduction, c’est surtout des contacts à droite à gauche. On a fait du crowdfounding avec Kisskiss BankBank pour le premier EP Zawichick. Après on a fait des concerts et c’était déclaré donc il a fallu monter une association et tout passe par là maintenant.

Colors c’est le titre de votre 2ème EP qui sort le 13 mai, pourquoi Colors ?

Carl : Parce que Chromatik ! Du coup, et aussi parce que mélange de style, mélange de couleur musicale.

Hugo : Pas forcement d’une track à l’autre mais ça passe du tout au tout, parfois sur un morceau t’as des transitions qui évoluent, plusieurs couleurs…

Carl : Tu vas avoir un passage chill, qui va enchainer sur quelque choses de plus « rock »; avec certains morceaux tu auras des passages groove, et ensuite plus funk.

Vous pouvez nous parler du processus de création de Colors par rapport à votre premier EP ?

Carl : Cet EP on l’a fait super vite.

Maxime : On jouait déjà les musiques en live.

Carl : C’était très différents parce que le premier EP on l’a fait après un concert, et encore c’était plus une Jam session … Et on s’est tous dit « Vas-y on enregistre un EP ». Le deuxième c’était plutôt un coup de tête, je buvais une bière avec Léo et on s’est dit « Mec faut trop qu’on enregistre un deuxième EP » on s’est tous réunis et on a foncé.

Sarkis : Ça a duré une semaine, pour l’enregistrement, et c’était bouclé.

Carl : On a procédé de la même façon que le premier EP : la section rythmique,  cuivre après, et voix ensuite.

Lucas : Ça c’était pour l’enregistrement. La création c’est de la composition, c’est Carl qui s’en charge. Y’en a un qui vient avec une idée et après on arrange tout ensemble et Carl écrit.

Votre EP, il sortira en digital et/ou physique ?

Carl : Les deux ! En digital, disponible sur toutes les plates-formes, et le physique exclusivement en concert ou chez moi (rires). On n’est pas distribué.

Qu’est-ce qui est prévu pour la suite ?

Maxime : Hi Levelz (Léo, le MC ndlr) a un projet en solo, y’avait un quartet aussi.

Carl : Après on a quelques dates, on joue le 4 juin à Lagny, on a le Baiser Salé où on joue souvent.

Maxime : Oui on a été en résidence toute cette année chez eux, on jouait une fois tous les deux mois même un peu moins que ça.

Hugo : Avec Teddy et Léo on joue tous les trois dans le projet de Léo.

Léo : Les frères participent à mes projets aussi des fois.

Sarkis : Moi j’ai un projet de musique électronique à côté, on est trois et on est produit par Délicieux Rituel, ca fait un an qu’on tourne, le nom du groupe c’est Silens.

Maxime et Lucas : On joue dans Strickaz, un groupe de Reggae/Hip-Hop d’ailleurs on joue aussi le 4 juin dans le même festival que Chromatik, et on sort le troisième album en octobre.

Léo : Tout le monde est quasiment pro dans le monde de la musique, on est prof, on joue dans des groupes etc.

Chromatik interview jazz rap Crédit photo Joseph Banderet

Crédit photo Joseph Banderet

Question rap est-ce que vous suivez des artistes ? Français, US ?

Léo : Je suis l’actualité de ce qui sort personnellement, j’ai vu le dernier album de Drake, j’écoute pour être au courant. C’est pas forcement par goût, mais c’est important de savoir ce qui se fait.

Sarkis : Moi j’écoute plutôt Nekfeu, quand il était pas trop connu, et pas mal de rap des années 90.

Hugo : On va dire alternatif, des mélanges de rap avec d’autres trucs plus instrumentaux, mais très peu sinon. On est un peu plus rap américain. Surtout du Old School.

Maxime : Oui par exemple Kendrick dans le nouveau, ou Guru à l’ancienne, ca nous parle plus.

Dernière question : Si vous deviez choisir un album de jazz et un album de rap.

Hugo : Jurassic 5, Power in Numbers pour le rap, parce qu’ils plaisantent vraiment pas, il est bien foutu, bien ficelé, 4 rappeurs qui arrivent tous à se compléter les uns les autres comme ça et le gros côté où t’as le DJ mis en avant, y’a pas plus Hip-Hop que ce groupe là je trouve.  Et pour le Jazz, Le dernière album de Panam Panic il m’a mis une grande baffe, Black Monk.

Sarkis : En Hip-Hop, 1999 de Joey Badass et en jazz c’est My Child, de Herbbie Hanckock. Bonne sonorité (approbation de tout le groupe ndlr)

Teddy : Moi, en Hip-Hop ça serait Empire of Sound, Out of the Norm, et en jazz Tales of Cyparis de Grégory Privat.

Lucas : Le dernier de Dre, pas niveau flow, mais niveau mixage ambiance etc tout ce qu’il y a derrière c’est du lourd vraiment. En jazz Roy Hargroove avec Hearthwood, le projet Quintet qui est très très lourd.

Maxime : Du coup moi ce serait Blitz the Ambassador en rap, Native Sun, c’est mortel ces mélanges afro, mais en Jazz…c’est dur. Peut-être Chris Potter avec Gratitude dans les derniers que j’ai écouté où il rend hommage à des grands du jazz.

Léo : How To Pimp a Butterfly de Kendrick, parce qu’il m’a quand même mis une gifle, et pour le jazz j’ai pas vraiment d’album en fait j’écoute jamais d’album en entier c’est plus un artiste. Je dirais Ella (Fitzgerald ndlr) j’arrête pas de découvrir des sons et on est en 2016 donc c’est fort. C’est plus elle que un album, pour moi c’est la maman.

Carl : Moi j’ai pas d’album de rap mais je citerai les Roots parce qu’ils n’ont pas été cité, et en jazz Miles Davis parce qu’il n’a pas été cité, avec Kind of blue.

Hugo : On peut citer Coltrane aussi, y’en a plein qu’on a pas cité, c’est une question difficile.

Est-ce que vous voulez partager d’autres choses avec nous ?

Carl : Notre EP Colors sort le vendredi 13 mai vers 18 h, et il y a deux guests sur cet EP : le saxophoniste Lucas Ornano, et la chanteuse soul Ann Shirley, qui a fait rising star notamment. On a aussi Sika Devas en guest ce soir à la Bellevilloise (le 11 mai, ndlr) qui aime beaucoup Kendrick Lamar aussi, qui n’est pas sur l’EP mais qui sera très certainement sur nos prochains projets.

Sarkis : Peut-être un album, sachant que là nos deux EP comptabilisent 10 track, mais on en a le double en tout, donc on a potentiellement 10 nouvelles tracks à sortir sur un album. En une semaine ! (rires) On va aussi sortir un deuxième clip en octobre sur l’EP Colors.

Carl : Pour terminer on voudrait aussi remercier des personnes avec qui on a travaillé pour cet EP et cet évènement : Jonathan Schupak, le réalisateur vidéo du clip, Victor Debordes notre cadreur photo et vidéo avec qui on est très proche, Tristan Guerre qui est notre ingé son et Mika, le régisseur lumière de ce soir qui sera sûrement notre régisseur permanent à partir de maintenant.

Écoutez le nouvel EP Colors dès maintenant.

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/playlists/214815199″ params=”auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true” width=”100%” height=”450″ iframe=”true” /]

Propos recueillis par Justine

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA