Suivez-nous

Culture

La maison de ce Japonais est… une salle d’arcade

Publié

le

arcade
Photo d'illustration Ben Neale / Unsplash

Kôichi Toya a certainement réalise le rêve de nombreux fans : faire de sa demeure, une immense salle d’arcade. Ça vaut le détour. 

Il s’appelle Kôichi Toya, désormais connu sous son pseudonyme Twitter My Home Arcade. Ce Japonais de 42 ans attise toutes le convoitises sur le réseau social grâce à sa demeure, transformée en une immense salle d’arcade. Interrogé par le SUUMO Journal, Kôichi Toya est animé par la nostalgie des années 80 et 90, l’âge d’or des bornes d’arcade. Avant tout collectionneur, il a entassé chez lui de nombreuses bornes, avant de rénover sa maison autour des bornes, en agrandissant son garage et dédiant plusieurs pièces à sa collection pour vivre au coeur de sa passion.

Les collections de bornes d’arcade se retrouve

«Je n’ose pas faire les comptes sur ce que j’ai dépensé au total», sourit-il, dans des propos relayés par Anime News Network, mais le total devrait faire pâlir. En effet, les bornes d’arcade sont devenues de véritables objets de collection qui s’arrachent à prix d’or par les collectionneurs. Son conseil pour les nouveaux acquéreurs : se pencher dans un premier temps sur les machines à pinces, moins chères, car encore d’actualité, et plutôt faciles à obtenir.

Et si l’article du magazine japonais a permis de mettre en avant la superbe collection de My Home Arcade, de nombreux autres internautes ont partagé leurs domiciles, dévoilant également les pièces de leurs appartements où les meubles ont été supplantés par de géniales bornes d’arcade.

Dans le reste de l’actualité, une copie de “Super Mario Bros.” devient le jeu vidéo le plus cher de l’histoire

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *