Suivez-nous

Culture

Joueur du Grenier : 5 anecdotes géniales sur la vidéo des 11 ans

Publié

le

joueur du grenier 11 ans

Quelques mois après la sortie de la vidéo des 11 ans du Joueur du Grenier, revenons sur cinq anecdotes racontées par Fred Molas et Karim Debbache. 

Ah, les fans l’auront attendu. Projet le plus ambitieux de l’équipe du Joueur du Grenier, la vidéo des 10 ans, glissée en 11 ans, cumule plus d’une heure de vidéos découpées en deux épisodes. Une vidéo qui compile tous les personnages exposés au fil de la décennie du Joueur du Grenier, et qui tisse un lien étroit avec la communauté du vidéaste. Tour à tour, Frédéric Molas et Karim Debbache ont visionné en live la vidéo sur Twitch et révélé quelques secrets de tournage. On en a sélectionné cinq, sur la première partie.

Publicité

Frangipanus interprété par le Batman de ’92

La vidéo s’ouvre par un flash-back de l’improbable personnage Frangipanus. Cette drôle de galette, qui a fait l’objet d’un intense montage entièrement modélisé par Karim Debbache, est surtout interprétée par Richard Darbois. Ce doubleur notoire du monde du cinéma français a prêté sa voix à Batman lors de la série culte des années ’90. Il est également la voix de Buzz l’Éclair. «On voulait le délire d’avoir une voix super connue pour un truc de merde. Le gâchis de moyens nous fait rire», s’amuse Fred Molas.

Le générique du Joueur du Grenier résiste

Le générique de la vidéo qui dévoile les 11 ans du Joueur du Grenier, est inspiré du générique de La soupe aux choux. «On s’est dit : “On fait quoi ? Un titre façon Avengers ?” Mais en même temps, celui de La soupe aux choux, il était vraiment bien», se souvient Karim Debbache, amusé. Un débat a également existé pour savoir si le générique habituel de la vidéo devait également être conservé. Là où Seb voulait peut-être proposer autre chose, Fred et Karim se disaient justement que c’est maintenant seulement que la blague du générique devenait marrante. «Fred lui a dit : “C’est le seul et unique moment où c’est très important de mettre ce vieux générique”».

Publicité

Sheshounet, Florian Dorin et Julfou étaient en impro

Fred a également avoué que Sheshounet, Florian Dorin et Julfou, qui jouent des chevaliers bloquant le passage aux protagonistes, étaient complètement en impro. Et le tout, avec une véritable armure sur le dos qui pèse, au moins, selon JDG, 15 ou 20 kilos. «Entre les prises, ils ne pouvaient pas s’asseoir, explique-t-il. Ils pouvaient vaguement se coucher au sol, mais pas s’asseoir». Il explique aussi que cette scène entièrement sarcastique symbolise parfaitement les moments d’écriture où l’équipe se demande comment transitait de la fiction aux parties jouées. «À un moment il faut raccorder un jeu NES à une histoire avec des chevaliers dans le passé. C’est complètement pour se foutre de la gueule de notre scénario».

La gemme bleue devait être un slammeur marseillais

À l’issue de la séquence animée expliquant l’utilité des gemmes dans l’univers de JDG, les petites pierres se lancent dans une chanson où elles président la destruction de l’univers. Comme le précise Karim Debbache, le morceau devait être un brin différent, puisqu’il devait intégrer une partie slammée par la gemme bleue. «Je ne sais pas pourquoi j’étais parti dans un délire en mode : “Ce serait cool que ce soit un slammeur marseillais”. Un mélange entre Grand Corps Malade et Freeman de IAM.» Lors de son live, il a même diffusé la partie initiale de la chanson avec la gemme bleue en arrière-plan qui, il est vrai, est un peu plus cacophonique.

Publicité

Une version un-cut sur la chaîne Joueur du Grenier ?

À l’issue de la vidéo, Fred avoue que l’équipe du Joueur du Grenier avait un temps pensé à publier une version complète de la vidéo, dénuée de sponsorisation. En fait, cette idée est surtout née d’une coupure qui est, selon lui, un peu brusque. «C’est dommage parce qu’il se passe rien dans cette première partie. L’action n’a pas commencé. C’est pour ça que je trouve que la seconde partie est beaucoup mieux que la première.» Peut-être donc, qu’un jour, les vidéastes finiront par publier le projet dans son intégralité : «Comme ça on verra le truc tel qu’on l’avait pensé», conclut Fred.

À découvrir aussi : JDG : Fred et Seb ont choisi au dernier moment qui porterait la chemise

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *