Suivez-nous

Musique

“Là-bas”, le premier clip posthume de Népal a été dévoilé

Publié

le

"Là-bas", le premier morceau posthume de Népal a été dévoilé

Le premier morceau posthume de Népal, “Là-bas”, a été dévoilé, une semaine après l’annonce de sa mort, accompagné de son clip.

Son talent perdure désormais à travers son art. Jeudi 28 novembre, un nouveau morceau de Népal a été mis en ligne sur les plateformes streaming. “Là-bas”, est le premier single extrait de son album et également le premier morceau paru à titre posthume. On entend la voix de Népal légèrement modifiée sous l’emprise de l’auto-tune sur une production planante produite par Sheldon, Selman et le défunt rappeur. Pour accompagner le son, un visuel réalisé par Les Gars Laxistes a été dévoilé. On suit le parcours d’un enfant de Sin-El-Fil, une banlieue près de Beyrouth, capitale du Liban. Des scènes animées surgissent en plein milieu du clip. L’enfant devient alors un petit homme bleu, semblable à un alien.

Glissé à la fin du visuel, un hommage, qui vient s’ajouter aux nombreux qui ont été fait la semaine précédente : “À la mémoire de notre frère. Repose en paix. Tu nous manqueras à jamais.”

Népal, un album posthume en janvier

Le morceau est le premier extrait de Adios Bahamas, son album posthume programmé pour le 10 janvier. La famille et les proches de l’artiste, qui ont annoncé la dramatique nouvelle sur les réseaux sociaux de Népal ce mercredi ont précisé vouloir «respecter sa volonté et sa vision artistique» avec cet album. Le cheminement artistique d’Adios Bahamas est toujours guidé par la voix de l’artiste : date de sortie, titres et clips seront diffusés aux dates prévues par Népal lui-même.

«Son œuvre continuera à délivrer son message et à le faire exister dans nos cœurs et dans nos vies», note l’entourage de l’artiste. Quelques-uns de ses proches mettent également en perspective la pertinence artistique de l’opus. «Son album est incroyable !», précise notamment Diabi sur Twitter avant d’ajouter : «C’était le meilleur d’entre nous et de très loin.»