Suivez-nous

Culture

La beauté contrastée d’un monde confiné illustré par les photos du New York Times

Publié

le

Dans un somptueux reportage photo, le New-York Times met en exergue la beauté contrastée de nombreux lieux de vie désormais déserts.  

Dimanche, la barre des 2000 décès liés au coronavirus a été franchie en Europe. Le bilan mondial s’élève à 6420 morts. A travers le monde, les mesures gouvernementales exceptionnelles d’urgence sanitaire se multiplient : fermeture des écoles, des bars, des restaurants, confinement et fermeture de frontières. Ce mardi 24 mars, nous sommes 1, 7 milliards d’humains confinés.

New-York, Paris, Rome, Madrid, Los Angeles, Moscou, Londres, Sydney, tant de haut lieux de vie, d’économie et de rassemblement festif, sont désormais réduit au silence et à la beauté paradoxale du vide. Immortalisées par une série de photographie dédiée au New-York Times, ces villes devenues désertes sont d’une esthétique époustouflante.

Ces clichés illustrent des paysages désert, d’une beauté complexe : immense tristesse et fierté internationale se cachent derrière ses œuvres d’art. S’il est absolument glaçant de découvrir Times Square, la place de la Concorde ou encore l’Opéra de Sydney à nu, ces images sont également là pour nous rappeler, qu’ensemble, nous pouvons de grandes choses.

Paris : La place de la Concorde un 18 mars

©️ Andrea Mantovani for The New York Times

 

Tokyo : “Quand le monde arrête de voyager”

©️ Noriko Hayashi for The New York Times

Londres : “C’est à cela que ressemble l’heure de pointe dans une grande métropole”

©️ Andrew Testa for The New York Times

New-York : “Un grand centre de transit, l’Oculus, dans une ville qui n’est plus en mouvement”

©️ Victor J. Blue for The New York Times

Munich : “Un métro sans usager”

©️ Laetitia Vancon for The New York Times

Los Angeles : “Un océan immuable, une plage à peine reconnaissable à Santa Monica”

©️ Philip Cheung for The New York Times

Dans le reste de l’actualité, Coronavirus : quelles conséquences sur la saison 4 de “La Casa de Papel” ?

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *