Suivez-nous

Culture

Le terme “Moulaga” fait son entrée dans le Larousse 2021

Publié

le

Chaque année, le Larousse fait apparaître près de 150 nouveaux mots dans la nouvelle édition de son célèbre dictionnaire. En 2021, le terme "Moulaga" fera partie des heureux élus.

Évidemment, et comme c’est la tradition sur Interlude, cet article est un pur poisson d’avril.

Chaque année, le Larousse fait apparaître près de 150 nouveaux mots dans la nouvelle édition de son célèbre dictionnaire. En 2021, le terme “Moulaga” comptera parmi les heureux élus.

Chaque année, des milliers de mots, repérés dans la presse, la publicité ou encore les réseaux sociaux, retiennent l’attention des équipes du Larousse. Environ 500 termes survivent à une première phase de sélection. Finalement, la crème de la crème des petits nouveaux tiennent en 150 mots. Et cette année, le terme “Moulaga” a retenu l’attention des experts.

Pourtant, l’origine de ce mot reste abstraite. D’indénombrables combats de coq ont eu lieu entre les experts, un débat sémantique acharné sur la signification du terme “Moulaga”, popularisé sur la scène rap par Heuss L’Enfoiré.

Argent, drogue, qualité humaine : le Larousse a tranché

“Moulaga” le terme est connu, la gimmick est adorée. Dans les années 30 le mot, tiré de l’argot états-unien moolah, semble désigner l’argent. En 2012, Booba réaffirme cette définition donnée : “Je veux du biff, de la moula, du caramel”. Seulement, en 2016, MHD donne un grand coup de pied dans la fourmilière et ébranle les certitudes. Dans “Afro Trap partie 1 (La moula)“, le mot ne désigne plus seulement l’argent mais également le produit permettant d’en obtenir, à savoir : la drogue.

Et, le maître en la matière, Heuss L’Enfoiré, adepte du terme “Moulaga”, cité près de 53 fois dans son album, n’a pas fini de remettre en cause nos théories : “Je suis une moula, t’es une moula. Je suis en esprit, t’en en esprit” (“Khapta“). Une nouvelle signification désignant un trait de caractère ou une qualité ? Une question qui nous taraude, d’autant plus qu’au sein même de son hit “Moulaga”, en duo avec Jul, Heuss tonne : “Eh, d’la moulaga et donnez moi de la moulaga” et Jul de conclure “Ju-Jul, Heuss L’enfoiré, que des grosses moulax. En survêt’ dans l’carré, on est sous moulax.” Un troisième sens du terme “Moula” ou “Moulaga” pourrait-il voir le jour ?

Le Larousse, innovant, a tranché. Le terme “Moula” ou “Moulaga” a été adopté dans l’édition 2021 du célèbre dictionnaire comme suit : Moula ou Moulaga – mot polysémique

  • Nom féminin : l’argent, la maille, le flouze
  • Nom féminin : la drogue, la cons, la came
  • Nom féminin et masculin : qualité chelou dont seul Heuss l’enfoiré connaît la signification.

Évidemment, et comme c’est la tradition sur Interlude, cet article est un pur poisson d’avril. 

Dans le reste de la (fausse ?) actualité : Le bâtiment 7 classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *