Suivez-nous

Musique

Le bâtiment 7 classé au patrimoine mondial de l’UNESCO

Publié

le

Le bâtiment 7 - le bâtiment le plus connu de France, devait être détruit courant 2021. Sa valeur culturelle étant inestimable il a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.
© Benjamin Marius Petit pour Konbini

Le bâtiment 7 – le bâtiment le plus connu de France, devait être détruit courant 2021. Sa valeur culturelle étant inestimable il a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

“Le bât 7 c’est le QG. C’est le QG central.” confiait Koba LaD dans une interview accordée à TRACE. Popularisé par les rappeurs Koba LaD, Shotas, Kodes ou encore Bolemvn, le bâtiment 7, une tour du Parc aux Lièvres à Evry, a vu naître et grandir de nombreux artistes. Aujourd’hui, le bât’ 7 s’est imposé et est reconnu comme un centre de formation fédérateur de talents.

Koba LaD, en première ligne, a su rassembler autour de son bâtiment 7. Bénéficiant d’une visibilité grandissante depuis son freestyle #Ténébreux, le jeune rappeur du 91 ne cesse de faire résonner les murs de son bien aimé. Tout s’accélère à parti de VII, son premier album. Certifié disque d’or en moins de deux mois, Koba LaD célébrera cette certification au sein de son QG. Dans le clip “ORgueilleux”, le bâtiment 7 est mis en scène comme un monument public. VII est certifié platine six mois plus tard.

154 signatures pour un bâtiment 7 immortel

Menacé d’être démoli courant 2021, les populations se sont mobilisées afin de faire valoir la valeur culturelle inestimable que représente ce bien. Une pétition a donc été lancée dans le but de faire rentrer le bâtiment 7 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Forte de 154 signatures,  la pétition lancée pour faire entrer la bâtiment 7 dans le patrimoine mondial de l’UNESCO a porté ses fruits. Dorénavant, le bât’ 7 fait partie des “biens culturels et naturels présentant un intérêt exceptionnel pour l’héritage commun de l’humanité.”

Pour l’occasion, Koba LaD a réagi sur son compte Instagram“S’il pouvait parler, wallah il serait fier de nous.” Et Bolémvn de conclure : “Il dirait : “Putain, j’ai créé des bons gosses”.” 

Évidemment, et comme c’est la tradition sur Interlude, cet article est un pur poisson d’avril.

Et dans le reste de la (fausse ?) actualité, après trois semaines en studio, Jul n’avait pas remarqué le confinement. 

Et aussi, le Snep interdit à Ninho de faire plus d’un feat par mois

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA