Suivez-nous

Musique

Les meilleures références au Bayern Munich dans le rap

Publié

le

les meilleures références au bayern munich dans le rap francophone

Jour de match oblige, on a repris nos habitudes footballistiques. Et on s’intéresse donc à la place que prend le Bayern de Munich dans le rap francophone.

Le PSG affronte ce soir le Bayern de Munich en quart de finale de la Champions League, après s’être débarrassé du FC Barcelone. Le spectre de la remontada derrière eux, les joueurs parisiens vont donc se mesurer à l’un des clubs les plus emblématiques du football européen. Du coup, avec la précieuse aide de Rapsodie, on s’est penché sur les différentes références au Bayern de Munich dans le rap francophone. Parlons-en.

Publicité

Le survet’ du Bayern : iconique

Bien sûr, le jogging rouge affublé du logo du club allemand est une pièce qui revient souvent dans les paroles de nos rappeurs préférés. Il est devenu l’un des survet’ les plus iconiques du rap francophone. A l’image de JUL grand adepte du style survet’ claquettes chaussettes. En 2015, il rappait : “J’vais prendre mes clics, j’vais prendre mes clacs. J’vais partir tranquillement avec mon survet’ du Bayern“. Sur “A coup de taser”, le J donc est à l’image de sa réputation.

Zuukou Mayzie a lui aussi adopté ce style. Jusqu’à lui consacrer un morceau à part entière : “Survet Bayern Doc” en featuring avec Di-Meh. Au refrain, le bg du 667 étale son style vestimentaire, et son goût pour les Doc Martens : “Suvet’ Bayern Doc. Sang d’bourbes ça les choque”. La deuxième partie de la phase, en référence à Harry Potter, reprend bien entendu l’imagerie de son collectif : le MangeMort Squad.

Publicité

Un survet’ que beaucoup ont donc adoptés, représentant un club à la domination sans partage sur le football européen.

Le Bayern de Munich : une machine à gagner

Car si il y a bien une chose que le Bayern fait, c’est gagner. Et ça n’a pas échappé au rap francophone, s’inspirant du jeu de l’équipe allemande pour empiler les succès. Certains, comme Dabs, misent sur la rigueur de l’équipe bavaroise : “Moi, défensivement c’est le Bayern de Munich”. Ironie du sort la phase a été prononcée dans le morceau “Real Madrid”. Un morceau au sein duquel Dabs enchaine les références au monde du football.

Publicité

D’autres, comme Alpha Wann, se fient au talent offensif des joueurs munichois : “J’suis en mode occupation du terrain comme Bayern”, annonce t-il sur “CASCADE – Remix”. Une occupation du terrain qui permet à Alpha Wann d’empiler maintenant les récompenses, tout comme l’équipe munichoise. Car défensivement ou offensivement, l’équipe est une référence, collectionnant donc les trophées.

Une machine à gagner dont beaucoup s’inspirent. A l’image de Freeze Corleone, qui dit son équipe, le 667, aussi victorieuse que le Bayern : “Ekip, 667, 4 étoiles au-dessus comme Bayern”. Dans “La LDO dans le château” Freeze fait une référence directe au logo du club allemand. En effet, les quatre étoiles sont synonymes de vingt victoires nationales en Allemagne. Les rouge et bleu en sont à trente. Une domination écrasante, étant donné que leur dauphin, le Borussia Dortmund en compte huit. Domination dont le rappeur de Dakar compte bien reproduire dans la musique.

Franck Ribéry : caution francophone du Bayern

Enfin, comment parler du Bayern en France, sans mentionner Franck Ribéry. Avant de s’imposer comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire du club, le joueur français a du s’y imposer, à l’image de certains rappeurs. Demi Portion rappait sur “Peur” : “On veut faire son trou comme Frankie au Bayern de Munich”. Cette manière de s’installer durablement au top, Kekra se l’approprie sur “Pull Up” : “J’m’impose comme Franck Ribéry au Bayern”.

Un joueur, passé par Marseille, qui écrase la concurrence ? Forcément cela a donné des idées à Naps : “T’es Valbuena, j’suis Ribéry au Bayern” disait-il sur “Tata” aux côtés d’Elams. Tout en plaçant un tacle assassin à un autre joueur passé par l’OM, Naps se compare directement à Ribéry, illustrant la réussite marseillaise au sein du rap français.

Une réussite qui a inscrit le nom de Ribéry en lettres d’or dans l’histoire du club allemand. Et Lacraps ne manque pas de le soulever dans “Poignée de Punchlines 4.0” : “Je marque l’histoire comme Franck au Bayern”. Un joueur qui aura largement inspiré le rap francophone.

Caractérisé par la réussite, le club allemand s’est imposé comme une référence largement utilisée par les rappeurs. Le Bayern de Munich et le rap francophone, une histoire qui fonctionne, à l’image de Lefa qui avait présenté le nouveau maillot de l’équipe lors de son show Colors. Et l’histoire n’est pas prête de s’arrêter, compte tenu de la grandeur de cette équipe.

Dans le reste de l’actualité, l’émission Rap Contenders fera son grand retour en livestream.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *