Suivez-nous

Grands Formats

La grande histoire derrière le clash Nekfeu vs Lunik

Publié

le

nekfeu lunik rap contenders

Le clash opposant Nekfeu à Lunik, lors des RC 2, est l’une des plus grandes légendes du rap français. On a retracé son histoire après la dernière vidéo de Gary Lee.

Le XXIe siècle est jonché de grandes questions. Que renferme le One Piece ? Michael Jackson est-il vraiment mort ? Pourquoi avoir refait une nouvelle trilogie Star Wars ? Mais aucune semble n’admettre plus de mystères que cette folle soirée des Rap Contenders 2. En 2011, alors que les joutes verbales en France deviennent peu à peu «historiques», le deuxième volet des RC déploie une affiche truffée de talents. Tout en haut, lors du main event, Lunik affronte Nekfeu, dans une salle bouillonnante où les tee-shirts de L’Entourage et l’effervescence de clashs encore confidentiels plongent dans une profonde nostalgie.

Publicité

Mais outre la petite poignée de chanceux présents dans le public, jamais personne ne reverra ce clash qui, près de dix ans plus tard, a nourri une traînée de spéculations en tout genre. Une petite minute trente, c’est donc le seul vestige qu’il reste de cette confrontation. Et derrière le million de vues que renferme cette vidéo en (très) basse qualité, se dissimule une frustration inépuisable. Alors, quoi ? Problème technique, bagarre générale ou défaite trop humiliante de Nekfeu ? Que se passe-t-il après ce début de clash nerveux impulsé par Lunik ? Récit.

Une mauvaise vanne de Nekfeu ?

Voilà près de dix ans que tout le monde y va de sa théorie pour expliquer l’issue du clash entre Nekfeu et Lunik. Sur certains forums de l’époque, on y retrouve même quelques débats, certains assurant qu’ils étaient sur place, décrivant des embrouilles entre L’Entourage et quelques autres personnes. D’autres affirment même avoir pu voir la vidéo, qui aurait été ensuite supprimée. La rumeur la plus persistante voulait également qu’un membre du staff des Rap Contenders, Stunner, ait délibérément décidé de ne pas sortir le clash après une vanne de Nekfeu sur lui-même. Cette version a d’ailleurs été officiellement démentie via un communiqué… depuis supprimé.

Publicité

On ne retrouve qu’une trace sur les réseaux sociaux des RC, évoquant la phrase en question : «T’es le seul noir à être plus moche que Stunner». Une punchline bien reçue par le membre du staff, qui écarte l’hypothèse d’une censure. Dans le communiqué, l’équipe précisait qu’il s’agissait en réalité d’un problème de son et de captation. Mais, évidemment, les spéculations ont la peau dure, et la suppression par la suite du communiqué n’ont pas franchement aidé à les étouffer. De plus, la diffusion de premières secondes du clash, dévoilées par Lunik, ont conforté le sentiment que l’équipe des RC tentait de cacher quelque chose…

Pour repondre à la rumeur comme quoi le battle de Lunik vs Nekfeu ne sortira pas a cause d’une vanne de nekfeu sur…

Publiée par Rap Contenders sur Mardi 26 avril 2011

«On avait l’impression que le monde entier était contre L’Entourage»

Mais non, comme l’ont confirmé les récentes révélations dévoilées par le vidéaste Gary Lee. Spécialiste de l’univers des battles, il a publié une vidéo pour raconter «ce qu’il s’est vraiment passé» lors du clash. Il se base sur plusieurs témoignages de personnes réellement sur place, racontant l’atmosphère autour des deux MC’s. Gary Lee est toutefois formel : c’est bien un problème de son qui est à l’origine de sa non-publication. D’ailleurs, la vraie histoire révèle le côté encore “amateur” de ces premières soirées clash. Selon Gary Lee, l’organisation du RC n’avait personne pour capter le son ce soir-là, c’est alors Wojtek qui a proposé une connaissance pour s’en charger.

Publicité

Sauf que, pour le remercier, l’équipe des Rap Contenders lui auraient filé des consommations gratuites. Ce serait donc à cause de sa vigilance diminuée que le câble qui liait le micro à la caméra a sauté, ce qui explique cette brusque coupure lors de l’extrait vidéo de Lunik. D’ailleurs, comme le précise le vidéaste, on remarque déjà lors des autres battles de la soirée quelques anomalies de son à certains passages. Cette mésaventure a toutefois permis à l’équipe des RC de renforcer son professionnalisme lors de ses prochaines sessions : «Plus que la négligence, c’est le manque de fond. Si on avait pu avoir deux caméramans et deux micros, on l’aurait fait», est-il rédigé dans ces commentaires datant de 9 ans. Et à l’équipe d’ajouter : «D’ailleurs, on va le faire au 3».

Toutefois, même si la décision définitive de ne pas publier le clash relève d’un problème technique, les personnes sur place relayent une ambiance tendue lors du main-event. «On avait l’impression que le monde entier était contre L’Entourage, raconte Artik, dans la vidéo de Gary Lee. L’Entourage commençait vraiment à buzzer, tous les membres étaient mis en lumière et tu sentais que les gens qui étaient là depuis un peu plus longtemps, ils avaient envie de tuer cette lumière.» Il révèle également qu’une grosse partie du public s’était alors positionnée contre le collectif parisien, par principe.

«J’ai essayé de dire à Nekfeu : “Viens on le refait !”»

Artik se souvient également d’une ambiance nauséabonde «entre le bon enfant et la réelle tension» parmi les deux compétiteurs. Il y avait une confrontation d’âge dans le contenu, avec Lunik positionné en grand contre le petit nouveau aux dents longues. Comme l’ont relayé plusieurs témoignages également, Artik confirme quelques phases «un petit peu limites sur les couleurs de peau, des deux côtés». Mais pas de bagarre, n’en déplaisent aux fins complotistes. Finalement, le jugement a été rendu dans la rue, devant la salle, et c’est bien Lunik qui a remporté le battle, sans pour autant avoir écrasé Nekfeu dans les votes.

Artik précise même que si le battle était très bon, il n’est pour autant pas le plus explosif de l’histoire des RC. En réalité, c’est plutôt toute la légende qui s’est articulée autour de lui qui a en fait une espèce de mythe du milieu. En plus de l’explosion évidente de Nekfeu par la suite. Des fantasmes de fans, avec lesquels l’équipe des RC s’est longuement amusée. «Ça a créé de la légende, comme l’annulation du RC 4 et deux ou trois petits trucs… On a joué un petit peu là-dessus aussi…», raconte Dony S à Le Bon Son. Et preuve de la bonne entente qui liait encore les deux compétiteurs, il a été un temps question de le refaire.

«J’ai essayé de dire à Nekfeu : “Viens on le refait !”. Un coup il est chaud, un coup Lunik est chaud, un coup l’autre n’est pas chaud… Et au final ça ne s’est jamais fait, et ce n’est pas plus mal que ça ne se soit pas fait, c’est un truc que tu dois vivre dans l’instant et si on l’avait ré-enregistré ça aurait été pourri, mais c’est vrai que tout le monde voulait le voir…». Il fallait donc être présent sur place.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *