Suivez-nous

Musique

Orelsan : au fait, qui a gagné le Unkut Contest où il s’est fait humilier ?

Publié

le

orelsan unkut contest
© Prime Video

En 2006, Orelsan a participé au Ünkut Contest, réunissant plusieurs figures du rap de l’époque. Mais qui étaient les autres MCs ? 

C’est l’un des moments forts de Montre jamais ça à personne, série-documentaire retraçant le parcours d’Orelsan, disponible sur Prime Video. Le 8 janvier 2006, Booba organise un événement spectaculaire : le Ünkut Contest. Plusieurs activités y sont proposées : tournois de basket, de break-dance, mais aussi et surtout des clashs de MC en un contre un. L’idée : proposer des duels sur instrumentales où des artistes balancent leur rime tour à tour pour enfoncer leurs adversaires.

Et c’est avec des références à Eminem dans 8 Mile que Clément Cotentin, co-réalisateur de Montre jamais ça à personne, présente son frère en voix-off lors du documentaire. Il a cette force tranquille qui lui correspond bien. Malgré tout, la comparaison avec Slim Shady s’arrête là : dès le premier tour du concours, Orelsan se fait écraser. Ses premières rimes ne provoquent aucune autre réaction que les huées, et son adversaire remporte le duel à l’unanimité par le jury, composé de stars de l’époque : Booba, Diam’s, Rim’K, Tandem ou encore La Fouine.

Publicité

Aussi : Booba réagit à l’histoire d’Orelsan en avouant qu’ils avaient un projet ensemble

Orelsan au milieu de MCs reconnus

À l’aise dans l’art de la punchline, Orelsan se retrouve au bon milieu d’un monde inhabituel, celui des joutes verbales. En face de lui, son adversaire, Mic Orni, n’est pas un novice. Titré plusieurs fois aux EOW, le rappeur excelle tant en freestyle qu’en clash. S’il n’est pas allé au bout de l’aventure Ünkut Contest, il a participé dans l’avenir à de nombreuses éditions des Rap Contenders. Pour l’anecdote, il a d’ailleurs, accompagné de Lunik, affronté Dinos et Lawid lors de la cinquième édition. Ces deux derniers avaient remporté le battle.

Publicité

La finale du Ünkut Contest, enfin, est l’un des rares extraits de l’événement disponible sur Internet (en bien mauvaise qualité, certes…). Elle oppose Aladoum et Babali, deux MC’s aux rimes aiguisées et au sens du show. C’est Aladoum qui s’est imposé, dans un duel relativement serré. Bouillant à l’époque, le rappeur a lui-aussi poursuivi sa carrière peu après aux Rap Contenders, en participant à plusieurs éditions.

La popularité de l’exercice explosera évidemment avec les RC, des années plus tard, en 2010, mais le Ünkut Contest, qui plus est filmé lors du DVD Versus, comme le relève DJ Keri pour Mouv’fait partie de ces événements majeurs des années 2000. Orelsan, qui s’est aussi fait refouler par Booba avec ses prods, n’a jamais récidivé dans les joutes verbales après ce mauvais souvenir. Mais pour l’anecdote, il retrouvera Mic Orni des années plus tard, en 2012, avec Lunik : les deux rappeurs feront sa première partie lors d’un concert à Sannois. Symbolique.

Publicité

Aussi : découvrez l’histoire du paragraphe supprimé de “Suicide Social”

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *