Suivez-nous

Culture

Le revolver de Van Gogh vendu 165 000 euros aux enchères

Publié

le

Le revolver de Van Gogh vendu 165 000 euros aux enchères

L’arme retrouvée en 1960 aurait servi à Vincent Van Gogh pour se suicider.

Oui, le marché de l’art peut parfois être surprenant. Le 19 juin, une vente aux enchères a attiré de nombreux aficionados à l’Hôtel Drouot à Paris. Sur place, c’est un objet fascinant et à la fois terrifiant qui a retenu toute l’attention : un revolver. Mais il ne s’agit pas de n’importe quelle arme. En effet, ce revolver aurait servi au peintre Vincent Van Gogh à se suicider en 1890.

Retrouvée en 1960 par le cultivateur du champ où le peintre se serait ôté la vie, l’arme correspond point par point à celle utilisée par Van Gogh. Ainsi, elle est exposée pour la première fois en 2016 au Musée Van Gogh d’Amsterdam. Aujourd’hui, ce revolver du type Lefaucheux surnommée “l’arme la plus célèbre de l’histoire”, vient désormais d’être vendu à un particulier pour la somme de 162 500 euros. Un prix exorbitant quand on sait qu’elle était estimée entre 40 000 et 60 000 euros.

Une enchère qui prouve l’impressionnante ferveur produite par Vincent Van Gogh et son parcours fascinant aux yeux des férus d’art.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AuctionArt_RémyLeFur&associés (@auctionart_remylefur) le

Un artiste instable

Si son parcours est impressionnant, Vincent Van Gogh était également un personnage tourmenté. En effet, la courte vie de l’artiste a été troublé par son instabilité mentale. Schizophrénie, bipolarité, épilepsie, autant de diagnostics qui ont mené l’artiste à la perte de contrôle. Le plus connu de ses excès étant celui de son oreille, qu’il aurait tranchée lui-même.

À LIRE
Harry Potter : Warner Bros prépare une série sur l'univers de la saga

Bien que les théories au sujet de sa mort sont nombreuses, la plus plausible reste celle du suicide. Toujours atteint de démence, le 27 juillet 1890, Van Gogh se serait rendu dans un champ afin de se tirer une balle dans la poitrine. C’est à ce moment-là que l’arme lui aurait échappé des mains. Il réussit à rejoindre son lieu d’habitation mais ne survit malheureusement pas à sa blessure. Il décèdera deux jours plus tard.

À lire aussi : A Venise, Banksy se met en scène pour défendre le street-art

À voir aussi :

Advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *