Les TOPS

Cinq morceaux à retenir de “93 Empire”

Publié

le

Cinq morceaux à retenir de "93 Empire"

Regroupant plusieurs dizaines d’artistes dans son incroyable 93 Empire, Sofiane a placé la barre très haute. Maintenant, dans un projet relativement copieux, des morceaux sortent forcément du lot. 

Sofiane a mis la barre si haut pour son projet 93 Empire, qu’elle sera désormais difficile à franchir. Entre retour en fanfare de NTM et collaborations surpuissantes, l’artiste a voulu marquer les esprits et a brillamment réussi. Voici une sélection non exhaustive des cinq morceaux à retenir de 93 Empire. 

Le son qui donne envie de dire “Wouah”

“Wouah” est le premier extrait de 93 Empire réunissant les grands noms du département Mac Tyer, Kalash Criminel, Sadek, ValdSoolking et Heuss l’Enfoiré. Tout ceci orchestré par le magicien Sofiane. Les “Wouah” ponctuent le refrain d’un titre fédérateur qui témoigne de toute la puissance du 93. Le département n’a jamais vraiment lésiné sur les regroupements d’artistes, mais le titre a la particularité de mêler plusieurs générations. Mac Tyer, porte-étandart de la Seine-Saint-Denis avec son duo TandemSadekqui pourrait être considéré comme un ancien avec sa forte activité dans l’industrie aux côtés de la nouvelle tête d’affiche prête à tout écraser, Soolking.

“Jay-Z” a trouvé de la concurrence

Sofiane, Busta Flex, Nakk Mendosa et enfin Shone se comparent à l’invincible businessman et rappeur américain Jay-Z, dans le morceau du même nom et n’y vont pas de main morte. Remplis d’ironie, d’auto-dérision et d’égo-trip, les quatre rappeurs balancent punchlines sur punchlines et laissent entendre qu’ils sont les boss. Jay-Z ferait mieux d’aller se rhabiller et laisser place à la concurrence française du 93 qui est là pour tout retourner. Audacieux et culotté, le texte accompagné d’une instru mélodieuse est une franche réussite.

“J’suis millionnaire j’ai le droit d’être moche *comme Jay-Z*”

Plus qu’un titre, un morceau symbolique avec “Sur le Drapeau”

Vingt ans après, l’emblématique duo NTM qui a fait trembler la France toute entière est de retour en featuring avec Sofiane pour “Sur le drapeau“. Un symbole fort et puissant confrontant l’ancienne génération des années 90’s avec la nouvelle d’aujourd’hui, les trois originaires du 93. Ce morceau est plus qu’une simple collaboration surprenante, il casse tous les codes. Anciennement, le rap était rempli de textes douloureux avec des instrus boom-bap, le tout à travers un art très codifié. Or, actuellement le rap se diversifie mêlant l’expérimental ainsi que la pop. Ce featuring-là est un véritable symbole d’ouverture du rap et représente un grand tournant dans le rap français où le duo le plus underground des années 90’s rencontre le rap actuel.

La dure réalité de la banlieue avec “Viens dans mon 93”

Hornet La Frappe, Sofiane et Dinos nous invitent à passer chez eux avec le titre “Viens dans mon 93”. Un morceau touchant où ils dépeignent la dure réalité du quartier avec une mélodie douce et ultra mélancolique malgré une sonorité trap presque paradoxale. Un texte émouvant tant par sa sombre réalité, que l’union de trois artistes qu’on aurait pas forcément imaginé sur un même morceau. Le cocktail est brillant et témoigne de la polyvalence de trois formidables kickeurs.

Les deux “Iencli” se retrouvent

Quelques mois après le surpuissant “Dragon”, Vald et Sofiane se retrouvent une fois de plus sur le morceau “Iencli” autrement dit client en verlan. Un morceau qui pourrait limite être compris comme une réponse à leur précédente collaboration sur Xeu, véritable ode à la drogue. Avec un flow rapide et énervé, ils en deviennent poignants. Vald se livre plusieurs fois dans ce morceau notamment vis-à-vis de sa mère et des rêves qu’il souhaite accomplir, plongeant l’association dans une dimension plus personnelle et délicate.