Suivez-nous

Musique

Sony accusé d’avoir engagé un imitateur pour trois morceaux posthumes de Michael Jackson

Publié

le

Sony accusé d'avoir engagé un imitateur pour trois morceaux posthumes de Michael Jackson

La puissante firme musicale s’est trouvée au coeur d’une rumeur qui précisait que certains titres posthumes de Michael Jackson n’étaient, en fait, pas interprétés par le King of Pop. Sa collaboration avec 50 Cent en fait partie. 

Voilà une histoire qui risque de traîner pendant de longues années. En effet, le site américain HipHop-N-More aurait dévoilé, il y a quelques jours, que Sony avait reconnu avoir triché sur certains morceaux posthumes de Michael Jackson. Les trois titres en question : “Keep your head up”, “Breaking News” et enfin, “Monster”, son morceau avec 50 Cent. Il n’a pas fallu longtemps à l’information pour être diffusée à la vitesse de la lumière et parcourir la quasi-totalité des médias mondiaux. Sauf que, sans réelle source fiable, elle relève plus de l’aigreur de fans qui refusent de croire aux versions présentées par Sony, que d’aveux officiels. En tout cas, la firme, par le biais de ses représentants et de ses avocats, a sévèrement démenti ces accusations.

>> À lire aussi : Post Malone fait mieux que Michael Jackson et “Thriller”

Les fans de Michael Jackson réclament la vérité

Ironie du sort, et malgré les 5 millions d’exemplaires vendus pour l’album posthume Michael, les fans les plus fervents mènent une guerre sans relâche pour faire avouer à Sony la tromperie. Selon eux, un imitateur aurait été engagé pour chanter sur certains morceaux. Le titre “Breaking News” en est l’exemple, toujours selon la partie plaignante, le plus marquant. Sauf que, certaines voix sont modifiées, et avec toute la partie qui relève du montage du morceau, difficile de comprendre s’il s’agit simplement de mixage ou de supercherie.

>> À lire aussi : « Il n’aurait pas dû l’utiliser » : la famille de Michael Jackson réagit à son feat avec Drake

Dans tous les cas, cette affaire n’est pas prête de se terminer puisque des centaines de maquettes de Michael Jackson semblent se cacher dans les studios où est passé le Roi de la Pop. Dernièrement, c’est Drake qui s’offrait la prestigieuse voix de MJ sur son album Scorpion, et le filtre autotunée qui bariolait son refrain se montrait terriblement décevant. Les qualités ne sont peut-être plus au rendez-vous, et c’est pourquoi les fans se dressent contre l’industrie musicale et ses pratiques parfois douteuses.