Suivez-nous

Musique

Le jour où, après un mauvais freestyle, Vald a voulu «dégommer» le rap français

Publié

le

vald par toutatis

Après son premier freestyle à Skyrock en 2014, Vald est rentré chez lui avec un goût amer de frustration. Il l’a plié sur une feuille, et ça a donné “Par Toutatis”.

NQNT célèbre son sixième anniversaire. Cet opus culte, qui renferme déjà le sulfureux “Autiste”, est également garant de l’une des performances les plus cinglantes de Vald : “Par Toutatis”. Derrière son clip farfelu, où il interprète un policier stéréotypé avec une grosse moustache, l’artiste a surtout puisé dans sa frustration pour mettre à plat sa technicité et ses lourdes punchlines teintées d’égo-trip. Bien réelles, les intentions du morceau ont été motivées, selon les dires de Vald lui-même, par une “mauvaise” performance à l’occasion de son premier Planète Rap.

Nous sommes au début de l’année 2014, le 21 janvier. Ce jour-là, Vald pénètre pour la première fois dans les locaux de Skyrock. C’est Willax, avec qui il est proche, qui lui propose de venir performer sur le plateau. Autour de la table, donc : Vald, Willax, ainsi que Sofiane. Pendant une dizaine de minutes, les artistes vont se succéder pour faire exploser leurs rimes. Willax et son univers fouinant dans l’ironie, Sofiane et son explosivité, et Vald, alors beaucoup plus penché sur la technicité.

Vald : «Je rentre chez moi super énervé»

Si les commentaires s’accordent à dire que le rappeur d’Aulnay-sous-Bois a bien été la révélation parmi les convives, il n’a, pour le coup, pas vraiment apprécié sa performance auprès de Fred Musa. En cause : une production en 60 bpm qu’il n’avait pas prévue. «Je savais que c’était Willax, qui est un pote, donc j’y vais un peu les mains dans les poches, pour rigoler, racontait-il dans une interview auprès de Cultiz. Et là je vois qu’il y a que des prods à 60 BPM, sauf qu’à cet instant j’ai oublié tous mes textes 60BPM, donc je bafouille, c’est horrible, j’en garde un super mauvais souvenir.»

Publicité

En découle une performance où, certes, l’artiste semble moins à l’aise, et a dû mal à calquer ses rimes sur l’instrumentale proposée. Elle n’en reste pas moins très correcte. Mais peut-être pas à son niveau d’exigence : de retour chez lui, Vald prend sa plume et décide se prouver à lui-même, et à l’intégralité du rap, qu’il est un client très sérieux. «Je rentre chez moi super énervé en me disant que si je refais ce genre de freestyle de merde, je vais écrire un truc qui n’épargne personne et qui va tous les dégommer. C’est ce qui s’est passé d’ailleurs.»

Et ainsi est né “Par Toutatis”. Ce morceau, qui s’inspire d’une expression populaire de la bande-dessinée Astérix, témoigne d’une aisance explosive de l’artiste. Il jalonne son couplet de nombreuses messages préventifs bien sentis : «Chaque anniversaire, j’ai d’nouveaux MC’s pour mon dessert, j’vais finir obèse, débile et hautain.» Plus que l’intention, Vald a surtout franchi un palier, y compris lors de ses prochaines apparitions dans les locaux de Skyrock : il y sera toujours aiguisé, prêt, et diablement efficace pour offrir du spectacle. Parfois, de l’échec et de la remise en question découle la réussite.

Publicité

À découvrir également : quand Vald s’excusait (pas vraiment) pour le clip de “Autiste”

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *